Citations zen, Design de vie, Introduction à vivre zen, Livre Vivre Zen (Tome III), Techniques de design de vie

Ce que la psychologie zen signifie vraiment est que nous pouvons arrêter la souffrance maintenant.

Design de vie zen En inspirant je calme mon corps en expirant je souris citation thich nhat hanh zen signifie signification définition mamans zen philosophie zen psychologie zen

« C’est un moment merveilleux! » Photographie Design de vie zen

LORS D’UNE SOIRÉE GLACIALE, je pense que je veux monter sur mes grands chevaux et m’exprimer sur toute la folie dans le monde.

Comment nous nous mentons à nous-mêmes. Comment nous permettons à une société d’être de cette façon. Pourquoi nous encourageons toujours la cruauté à bien des niveaux, pour nous-mêmes, d’autres êtres vivants, nos enfants.

Quelle meilleure façon que de commencer 2014 avec cela pour que nous puissions tous travailler sur une solution? J’imagine un article où je dis tout ce qui est dans mon esprit. Mon image rebelle et juste se délecte.

Oh, ça causerait des ravages sur Facebook!

Mais je ne pense pas vraiment clair. Je n’ai pas bien dormi ces derniers temps car nous avons tous eu un gros rhume. Et j’ai appris mes leçons à sortir « de ma chaise berçante », je ne veux pas causer plus de souffrance.

Un éclair de sagesse me frappe. Je me rends compte que c’est assez simple. Que c’est bête, je me suis laissée attraper à nouveau.

La vérité: je suis souvent prise dans le Jeu de la vie.

Ensuite, cela me semble aussi ridicule que quelqu’un qui crie à son jeu vidéo, et quelqu’un veut juste lui dire, « hé, tu sais, c’est juste un jeu…  »

Mon moi intérieur, en paix, me dit: Viens à moi. Repose-toi. Tu sais, au fond de nous existe un bonheur perpétuel. Si vous pratiquez la méditation ou êtes spirituel, vous connaissez peut-être ce sentiment sain.

La félicité est vraiment l’essence du zen.

A tout moment, dans toutes les situations que j’ai vécues, je sais que je peux y retourner. Bien, ce n’est pas au loin, là-bas.

La félicité est toujours là.

Bien sûr, cela peut prendre beaucoup de pratique pour être en mesure de le faire à volonté. C’est pourquoi nous devons être assidus dans notre pratique.

Être zen est réalisable dans cette vie. Ce Jeu est joie, et souffrance, mais derrière celles-ci, en elles, est le bonheur. Nous pouvons mettre le Jeu sur pause à tout moment et savourer le bonheur. Et il nous permet d’apprécier le miracle de tout cela.

Maintenant, si vous avez besoin de vous calmer aussi, je laisse un expert nous y mener. Dans les mots du célèbre moine zen Thich Nhat Hanh:

« En inspirant je calme mon corps.

En expirant je souris.

En restant dans le moment présent,

Je sais que c’est un merveilleux moment ! »

Plus besoin de se laisser emporter, non? Je pense que la solution y est à l’intérieur; l’arrêt de la souffrance commence avec vivre et promouvoir le bonheur, l’amour, la paix.

Me rendant à la nuit glaciale, je reviens à la tête froide. Que la soirée est fabuleuse! La vie est merveilleuse, après tout.

Maintenant, nous avons à nous illuminer en elle.

Publicités
Par défaut
Boutique d'art Design de vie zen, Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Introduction à vivre zen, Livre L'aventure de vivre zen (Tome II), Livre Parent à la maison zen, Livre Vivre Zen (Tome III), Vie de rêve

Les meilleurs articles de 2013

Design de vie zen art de vivre zen sérénité vision meilleurs articles 2013 citation image photographie motivation spiritualité bouddhisme blog zen zénitude

Faites-vous une revue de votre année? Je la fais pour comprendre les choses, et savoir où j’en suis.

Pour moi, 2013 était apparemment sans remous. Mais sous la surface calme, de forts courants ont balayé le familier.

Le blog est devenu « zen » parce que je ne pouvais pas continuer avec seulement avoir un style de vie que nous aimons. Je voulais un mantra serein, car la passion peut aussi devenir la cause de notre souffrance. Et je suis conduite encore et encore à la philosophie zen pour les réponses. J’ai agrandi le site Web, et je suis co-auteure sur le blog Mamans Zen, pour donner l’inspiration à vivre une vie épanouie.

Zen devient pour tout pour moi. Bien, tout va bien, et tout est zen. Les arts, les sports, la vie, me conduisent à un côté spirituel, pour comprendre la vie et vivre heureux maintenant. Je ne m’attarde plus beaucoup à ce qui est superficiel, je veux aller à la moelle osseuse de notre existence.

Il y a du découpage de fait. Je suis de moins en moins attachée au matériel. C’est un défi, de garder le minimum pour vivre une vie bien vécue dans le courant de la société moderne. Par choix, je vis maintenant une vie simple, et je l’accepte. J’ai l’intention de vous tenir au courant du côté minimaliste de vie zen.

Pour l’instant, j’ai choisi mes articles préférés de l’année, certaines des meilleures parties des livres que j’écris, que je crois valoir l’effort d’être lus ou relus. Je partage aussi un trésor qui parle bien de l’essence de la spiritualité que j’ai trouvé cette année dans mes lectures, une partie d’une interview qu’Oprah Winfrey a fait avec le Dalaï Lama.

Design de vie zen meilleurs articles 2013 citation bob marley image photography tu satisfais mon âme je suis heureux tout le temps

Top 7 des articles de Design de vie zen pour 2013

7. Top 5 des trucs pour économiser en vivant sur un seul salaire

Mes meilleurs trucs pour économiser, élaborés en 5 années passées à la maison.

6. Et la paix mondiale?

Le lien entre la paix et vivre zen.

5. Le “unschooling”: Vivre libre, ou le design de vie des non-scolarisés

La révolution de la non-scolarisation pour un mode de vie plus libre et naturel.

4. Comment vivre une journée difficile de manière zen

Trucs pour trouver les trésors lors de moments difficiles.

3. Comment vivre une vie passionnée et zen

Article détaillé sur comment trouver notre passion, ou notre raison d’être, et l’intégrer dans notre vie.

2. Choix de carrière : Être un parent professionnel?

Un autre article détaillé sur la vie familiale à la maison, or ma retraite zen personnelle.

2. Pourquoi vivre zen au quotidien

Pourquoi vivre zen est pour nous.

1. L’existence a besoin de vous

« On a besoin de nous. Dans le jeu cosmique, chacun de nous a un rôle important à jouer. »

Lecture inspirante, dans les mots du Dalaï Lama

« Oprah : Et quel est notre but ici sur terre ?

Dalai Lama: S’aider les uns les autres.

Oprah : Donc l’entière raison pour laquelle nous sommes sur cette planète est de servir autrui?

Dalai Lama: C’est exact.

Oprah : C’est grand! Si nous comprenions tous que notre seul but est d’aider les autres, est-ce que cela ne changerait pas l’humanité?

Dalai Lama: Oui, et comprendre cela commence avec le changement de notre attitude. Nous devons réaliser qu’il est préférable de se concentrer sur notre unité, d’insister sur ce qui est le même pour chacun de nous, plutôt que de s’attarder sur ce qui est différent. Oui, il y a des différences entre nous. Mais il n’a pas de sens à souligner cela, parce que mon avenir et le vôtre est connecté avec celui de tout le monde. Donc, nous devons prendre au sérieux notre préoccupation pour l’humanité toute entière. Lorsque nous nous concentrons sur notre individualité, l’humanité souffre inévitablement. Et une fois que l’humanité souffre, chacun de nous souffrira également.

Par exemple, il y a quelques minutes il y avait une alarme incendie dans ce bâtiment. J’ai répondu immédiatement—non pas parce que ce bâtiment fait partie de mon corps mais parce que je suis ici, en lui. C’est pourquoi je dois prendre soin de lui. De même, si nous aimons l’humanité ou non, nous devons réaliser que nous faisons partie de celle-ci. Mon avenir dépend entièrement de l’avenir de l’humanité, et donc je suis appelé à prendre soin de l’humanité. C’est pourquoi la compassion est en fait dans mon propre intérêt. Et un symptôme de ma propre tranquillité d’esprit c’est que je peux partager le confort avec les autres autour de moi. « 

Pour lire tout l’interview en anglais.

Merci encore de marcher aux côtés dans cette voie, passez un formidable « Ce temps-ci de l’année »!

Design de vie zen tout va bien meilleurs articles 2013 art de vivre zen sérénité vision sagesse citation image photographie inspiration motivation spiritualité bouddhisme blog zen zénitude

 

Par défaut
Boutique d'art Design de vie zen, Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Design de vie zen sur les médias sociaux, Livre Vivre Zen (Tome III), Parent professionnel, Photographie zen, Techniques de design de vie, Vie de rêve

Comment vivre une vie passionnée et zen

 

Design de vie zen image citation stephen king Lorsque vous trouvez quelque chose pour lequel vous êtes talentueux, vous le faites - quoique ce soit - Comment vivre une vie zen et passionnée

« Vous êtes talentueux », maintenant disponible sur la nouvelle boutique Design de vie zen Photographie

 

Je suis vivante et je m’amuse,

je pense en moi-même ces jours-ci. Plus je regarde à intégrer toutes mes passions dans une vie zen, et vivre avec passion aussi, plus je trouve que la clé est une vie équilibrée. Elle est synonyme de vivre une vie que j’aime beaucoup.

Voici ce que j’ai trouvé pour aider à vivre une vie passionnée…

 

1. L‘histoire derrière une vie passionnée

En 2009, je laisse une passion et poursuit celle-ci, l’écriture de blogs et de livres. C’est une merveilleuse aventure, où j’apprends beaucoup sur le bonheur et une vie zen.

Mais le paradoxe de ma vie, c’est qu’au milieu du paradigme d’une vie paisible Zen, J’AIME les arts martiaux—je suis la plupart du temps en paix avec cela, grâce à l’ouvrage When Buddhist Attacks (Quand les bouddhistes attaquent) qui me rappelle que c’est un jeu, où l’on peut pratiquer à être dans l’instant, et qu’à un niveau il n’y a pas de combat.

Cela avait été dans ma vie pendant environ 10 ans. J’ai aussi été une athlète toute ma vie, en commençant à skier avec mon père champion à 3 ans. J’ai même rencontré mon mari à un cours de Muay Thai (kickboxing).

Après un long et difficile entraînement de Muay Thai, je me sentais toujours énergisée, presque comme ramenée à la vie. J’ai pratiqué un mouvement comme un coup de pied pivotant arrière des milliers de fois, juste pour le défi et l’art. Ça c’est de l’amour.

Après mon combat d’arts martiaux mixtes, j’ai essayé de continuer mais j’étais blessée. J’ai donc décidé d’aller avec le courant (j’ai perdu par décision, même si elle était censée être en ma faveur) et de prendre soin de ma famille avec mes jumeaux âgés d’un an, et de me consacrer à l’écriture. Maintenant, j’écris tous les jours, et j’adore ça. Mais cette vieille passion des arts martiaux, qui a fait battre mon cœur plus fort, me tire par la jambe.

Je voulais vivre une vie plus simple en restant à la maison avec mes enfants, et maintenant, c’est ma vie (mon fils me fait craquer au moment d’écrire ces lignes). Mais je ne veux pas laisser mes passions, l’amour, glisser au loin. Je crois que nous avons tous des raisons d’être différentes dans le monde, et les passions sont leurs chemins.

Ces passions, qui sont vraiment de l’amour déguisé, cimentent les mosaïques de nos vies. Si nous ne les vivons pas, nous risquons de faner.

L’écrivaine couronnée Elizabeth Gilbert dit sans ambages,

«J’ai toujours cru qu’un talent que vous avez que vous n’êtes pas capable d’utiliser devient un fardeau, qu’il métastase».

Maintenant que mes blessures sont presque toutes guéries, je décide que je suis de retour aux arts martiaux. Je me sens complète et plus heureuse que jamais. Il y a eu des jours difficiles dans ma vie, et peut-être que d’autres sont à venir. Mais ce qui me motive, et me fait combattre respectueusement, c’est que je me sens chanceuse de vivre une vie passionnée avec mes êtres chers.

J’inclus quelques passions dans ma vie, autour des arts et soins de ma famille, mais seulement celles significatives pour avoir le temps de les développer et ne pas être submergée.

 

2. La science de la passion

Abraham Maslow a analysé les personnes les plus accomplies et a inspiré ce qu’on appelle aujourd’hui la psychologie positive. Il a identifié les besoins humains et a découvert que nous sommes appelés à répondre à nos besoins d’une manière passionnée, que de cette façon nous nous sentons plus équilibrée.

Il a également été constaté par le Dr Walter Bortz, professeur à l’Université de Stanford et auteur de Dare to Be 100, que les patients âgés qui étaient actifs avaient des vies plus épanouies et en meilleure santé que les patients qui ne l’étaient pas. Le cerveau, le cœur et les muscles ont besoin d’exercice, et la passion nous tient éveillé et nous pousse à continuer.

Alors, quand une passion vous tient éveillé la nuit, revenant en rampant sur vous, faisant battre votre cœur, ne la balayez pas sur le côté sans évaluer soigneusement si c’est un bon choix pour vous.

Je ne sais pas où mes passions vont me conduire. Je ne dessine plus d’objectifs à long terme. Je me sens chanceuse d’être en mesure de les vivre maintenant. Je suis ouverte à toutes les possibilités. Et je sais seulement que lorsque je les intègre dans une vie simple, une passion enflamme l’autre. Je suis plus heureuse quand ma vie est toutes-passions-incluses.

 

3. Comment pouvons-nous trouver une passion ou en renouveler une?

Il y a plusieurs façons de trouver ou renouveler vos passions. Voici une méthode rapide, en évaluant ces dimensions:

1. Intégralité. Nous pouvons regarder tous les aspects de nos vies et décider desquels nous sommes satisfaits, et lesquels nous voulons améliorer. Cela peut être la passion avec votre partenaire, vos enfants, la famille élargie et les amis, prendre bien soin de soi et des autres, votre routine, votre carrière ou vos passe-temps.

2. Absence. Que manque-t-il dans votre vie? Avez-vous un rêve que vous avez écarté mais qui vous ferait sentir entier? Avec une orientation Myers-Briggs (vous pouvez le découvrir votre type de personnalité ici et en savoir davantage ici), qui ne sont que des étiquettes mais peuvent aider, j’ai découvert que j’étais plus d’un type artiste. Vous pouvez identifier avec lui ce qui manque.

3. Méditation. Si vous méditez sur l’intégrité et l’absence dans votre vie, qu’est-ce que vous apprenez et savez?

Une fois que nous avons une idée de ce qui nous remue, on peut alors ajouter plus de piquante!

 

4. 10 conseils simples pour ajouter une passion dans votre vie

Ce qui suit s’applique principalement à une passion, mais on peut l’appliquer sur toutes les dimensions de vie pour vivre passionnément.

1. Simplifier. Dégager de l’espace pour votre nouvel intérêt ou garder la flamme vivante. Cela pourrait être de réduire de moitié les médias sociaux ou le temps de télévision. Faites-le. Faites-le. (Impossible de ne pas le faire.)

2. Planifier votre passion. Êtes-vous plus une personne matinale ou de soirée? J’ai découvert que je veux juste reporter toutes les passions en fin de soirée. Mais le matin, je suis prête à tout donner. Régler votre réveil au besoin. Comme je le dis dans mon premier livre sur les façons de commencer à faire ce que nous aimons, une habitude est formée en un mois. Ce que je fais pour m’assurer de ne pas agir seulement sur une impulsion est d’intégrer ma passion lentement au cours d’un mois, pour identifier comment la faire entrer dans mon emploi du temps et si je l’aime vraiment.

3. Ressentir de la gratitude. Nous avons la chance de pouvoir la faire. Profitez-en maintenant au lieu de reporter votre plaisir dans l’avenir.

4. Être un agent de bien. La philosophie Zen préconise de faire le bien, et je préfère chercher le bon dans chaque passion pour l’offrir au monde. Par exemple, la top boxeuse féminine Lucia Rijker, qui est aussi bouddhiste, utilise sa notoriété pour aider les gens à réaliser leur meilleur « soi ». Comment pouvez-vous aider les autres avec votre amour et vos talents?

5. Ne pas être attaché. Cela pourrait sembler contraire à ce que j’ai écrit. J’étais prête à lâcher ma passion des arts martiaux, et je suis consciente qu’il y aura un jour où je ne serai pas capable de la faire. Donc, je ne m’attache à elle, je pratique l’inéluctabilité de la mort comme la tradition Zen enseigne, mais en même temps je l’apprécie encore plus.

6. Être ouvert à toutes les possibilités. Quand une porte se ferme, en rechercher d’autres qui sont ouvertes. Allez au-delà du plongeon (the dip), où votre passion vous mène au-delà de ce qui est difficile vers de grandes places.

7. Relier les points significatifs. Regardez en arrière pour voir les sentiers où vos passions vous mènent. De cette façon, j’ai été amenée à la peinture. Je parlais beaucoup d’art avec ma mère, qui est une artiste, et elle continuait de m’envoyer des liens sur l’art d’inspiration. De retour d’une promenade dans les bois, j’avais le goût de peindre, et je suis en train de travailler lentement sur une collection Zen.

8. Embraser vos intérêts. Lisez, pensez, écrivez, parlez de votre passion ou faites-la tous les jours. Mon mari dit que je suis à la recherche d’un record du monde Guinness pour le nombre de pages Facebook que j’ai. Je commence une page ou un groupe sur certaines de mes passions, cela me garde motivée, mes ressources au même endroit, c’est plus facile que de commencer un site Web pour chaque (ou un test avant d’en lancer un), et cela peut aider et rassembler les gens.

9. Rester équilibré. Il est préférable de garder une quantité raisonnable de méditation, sommeil et repos d’autre part. Nous savons si nous nous ennuyons que peut-être nous avons besoin de plus de passion, et si nous sommes fatigués que nous pourrions trop en faire. Nous devons aussi garder du temps pour nos proches. Un état d’esprit équilibré, qui est appelé l’équanimité dans la philosophie Zen, aide aussi à rester tempéré.

10. Être courageux. Rêvez Grand, si vous voulez. Peut-être que notre hobby peut devenir une carrière, mais nous devons faire les premiers pas avec des ressources peut-être simples pour vivre le rêve. Tout est possible, a déclaré le célèbre moine Thich Nhat Hanh. Allez vivre la vie que vous avez imaginée, a dit Henri David Thoreau. Si quelqu’un d’autre l’a fait, il y a des chances que nous aussi le pouvons—il est humain tout comme nous. Si personne d’autre ne l’a accompli, nous pouvons nous épanouir à donner le meilleur de nous-mêmes.

Design de vie zen Image Citation Thich Nhat Hanh Parce que vous êtes en vie, tout est possible - Comment vivre une vie zen et passionnée

« Tout est possible », maintenant disponible sur la nouvelle boutique Design de vie zen Photographie

 

Ressources supplémentaires

Articles que j’ai écrit sur faire ce qu’on aime:

Démarrage d’un blog ou une page:

Certaines de mes pages et groupes Facebook:

 

Par défaut
Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Livre Vivre Zen (Tome III), Vie de rêve

L’existence a besoin de vous

design de vie zen citation Osho existence a besoin de vous citation zen image

 

Le jeu cosmique de la réalité (samsara et nirvana), les petites et grandes villes, la nature, les étoiles, et tout ce qui compose notre univers – le visible et l’invisible – sont considérés comme un tout dans la philosophie Zen. On peut se demander comment notre existence et de la conscience de celui-ci affecte la pièce.

Il pourrait sembler que nous sommes insignifiants. À un certain niveau nous le sommes, si cela peut aider à mettre nos egos à leurs places. Étant donné que tout et chacun sont aussi importants que nous le sommes, nous ne devrions pas nous mettre au-dessus de ceux-ci. C’est un appel à l’humilité et au respect de chaque goutte de notre océan.

Cette attitude respectueuse peut être mise en œuvre dans notre vie quotidienne dans une myriade de façons. Être attentif à notre famille. Respecter les autres lors des déplacements. Redonner et affirmer de la gratitude à nos collègues.

Il est dit dans la pratique zen que ce que nous pensons, nous devenons. Si nous cultivons des pensées de colère, et de ressentiment, nous devenons amers et le monde autour de nous aussi. Par conséquent, nous devrions passer à des pensées pacifiques liées à notre vraie nature, de bonheur et d’amour-bonté (« metta », un terme  qui n’a pas son équivalent en français; en anglais, loving-kindness).

Un autre aspect de l’unité est que nous sommes uniques et que nous avons une raison d’être. Être unique et avoir une raison d’être dans le tout est quelque chose que je sens fortement quand je rencontre une nouvelle personne. Je sens que chacun de nous est merveilleux et beau de notre propre façon. Nous sommes merveilleux juste d’être en vie, mais aussi pour ce que chacun de nous peut faire.

On a besoin de nous. Dans le jeu cosmique, chacun de nous a un rôle important à jouer. Il peut ne pas se rapporter à ce qui est communément apprécié de nos jours; ce n’est pas tout le monde qui est fait pour être «célèbre», et ce n’est pas tout le monde qui aimerait cela non plus. Mais nous sommes ici avec des ensembles de compétences et de rôles. Je suis faite pour être une épouse, une mère, ou une artiste, entre autres. Vous êtes peut-être fait pour être un bon frère ou une bonne sœur, un fils ou une fille, un artiste ou un scientifique, ou une autre entité essentielle.

Définir notre raison d’être dans la vie peut être compliqué lorsque nous avons été élevés loin d’elle, et que nous nous sommes perdus dans nos vies complexes. Mais elle peut être trouvée, ou retrouvée. Nous pouvons penser à ce que nous aimons le plus et ce pourquoi nous sommes le plus talentueux, ainsi qu’à la place que nous occupons dans le monde. Ensuite nous allons faire ce qui compte que peut-être seulement nous pouvons faire.

Donc nous devons aller faire ce que nous aimons et pratiquer l’amour. L’amour est la poursuite du tout, a dit Platon; l’amour est un appel pour nous à profiter de la vie et à redonner à l’ensemble.

design de vie zen existence a besoin de vous - marianne williamson citation - citation zen image
Pratique Zen
– Nous devrions rester conscients de l’importance de toutes les parties de notre monde.
– Nous pourrions contempler ce que notre raison d’être est, qu’est-ce que nous aimons faire, pour occuper toute notre juste place dans le monde.

 

Par défaut
Design de vie, Livre Vivre Zen (Tome III)

Conseils pour ne plus « faire l’épicerie »

conseils pour ne plus faire l epicerie design de vie zen économiser économies

 

Dans ma quête d’une vie plus zen—frugale, heureuse, spirituelle, alouette!—je veux passer moins de temps et de ressources à « faire l’épicerie ». Pour ce faire, ma stratégie éclairante est de passer à la commande en ligne de nos produits quotidiens. J’évoluerais donc d’une épicerie aux deux semaines, qui coupait déjà avec ma démarche d’une dizaine d’années à l’épicerie hebdomadaire, à la commande en ligne, aux deux semaines ou au mois selon ce qui ira le mieux.

Au besoin, je compte compléter avec quelques commissions en magasin lors de sorties connexes pour les produits non-disponibles, et la culture de jardins biologiques intérieur, comme des fines herbes, et extérieur.

Étant donné que sauver du temps et des ressources pourrait vous intéresser aussi, tiens-tiens, je partage une liste de magasins en ligne où l’on peut commander en vrac ou en petites quantités des aliments biologiques, et des produits biologiques et de commerce équitable au Canada.

Mon stratagème terrible est de diminuer progressivement les achats en épicerie puis d’utiliser le restant du budget d’épicerie pour commander en ligne, pour éventuellement réduire ce budget. Ces ressources de temps (j’épargne quelques heures par mois), d’argent (en achetant en vrac), de bonne conscience (soutien d’une culture plus respectueuse), et de santé (avec des bons plats maison végétaliens) pourront bien servir autrement!

 

La commande en ligne d’épicerie et de produits biologiques

La commande en ligne d’épicerie biologique au Canada est quand même facile, et un des avantages est de savoir le prix exact au moment de commander, contrairement à l’épicerie où on l’apprend à la caisse. Un autre est aussi que c’est pratique lorsqu’on habite à une bonne foulée d’un bon magasin bio (moi! moi!)

Pour certains magasins, cela prend seulement quelques connaissances de base en anglais. Quelques magasins en ligne listés ne sont pas spécifiquement biologiques; dans ce cas dans la zone de recherche, faire une recherche avec « Organic » et les produits biologiques sortiront dans une liste.

Je classe en premier ci-bas dans les liens récoltés les magasins testés où il est plus facile de commander, la sélection est vaste, et l’envoi postal gratuit avec une commande de base.

 

1. Upaya Naturals

Ce magasin où j’ai déjà commandé a une vaste sélection d’aliments crus végétaliens biologiques, dont certains avec prix avantageux. Au moment d’écrire ces lignes, la livraison est gratuite avec une commande de plus de 100$.

www.upayanaturals.com

2. Well.ca

Ce magasin où j’ai commandé à multiples reprises offre une grande sélection de produits de beauté et maison. Tout au même endroit; j’aime ça, Well.ca. Faire une recherche avec « Organic » et vérifier que votre produit est bien biologique. Livraison gratuite avec un montant de base.

www.well.ca

3. Passion Bio

En français, avec une grande sélection de produits québécois. Je l’aurai mis en premier pour encourager local mais je n’en ai pas encore fait l’essai. La livraison est gratuite avec plus de 60$ de commande et il y a un choix de journées de livraison. On peut même livrer des produits frais, même à son emploi, dans les grandes régions de Québec, Trois-Rivières et Montréal. Livraison en 72h.

www.passionbio.ca

4. Truly Organic Foods

Un intéressant magasin en ligne biologique pour compléter au besoin? Livraison gratuite avec plus de 100$ d’achat.

www.trulyorganicfoods.com

5. In Case Of

Ce magasin est spécialisé dans les produits en vrac—en chaudière!—en cas d’urgence. Je trouve cela pratique mais le coût d’envoi est élevé, donc c’est avantageux seulement si commandé en vraiment grosses quantités de chaudières (j’ai fait un test de commande et le prix baisse avec cela), ou besoin de faire des réserves qui se conservent bien.

www.incaseof.ca/store/food-kitchen-supplies/bulk-foods-organic

6. IGA

[Note: Bulkbarn était auparavant à ce point mais la commande en ligne n’y fonctionne pas. Je remplace donc par IGA]

J’ai aussi testé IGA quand mes jumeaux étaient bébés et que c’était plus complexe de faire l’épicerie entre les boires décalés. On peut y commander en ligne et passer chercher son épicerie (cueillette), ou la livraison pourrait fonctionner pour votre secteur.

magasin.iga.net

7. Amazon

Amazon a des livres sur les jardins biologiques (j’ai celui-ci pour les légumes à l’intérieur Gardening Indoors et celui-là pour ceux à l’extérieur The Vegetable Gardener’s Bible), coton et vêtements biologiques, quelques produits biologiques, mais le mieux est que souvent la commande est éligible à la livraison gratuite avec plus de 25$.

www.amazon.ca

 

Je suis convaincue que cette expérience en vaudra les efforts. J’espère que ces ressources vous aideront aussi! Le seul ennui est de ne plus se croiser dans les longues files d’attente à l’épicerie…

 

Autres ressources

Articles et sites

Autres trucs

  • Acheter d’agriculteurs locaux des produits frais en vrac
  • Acheter directement à la compagnie des produits en vrac (par exemple la farine chez Moisson Santé)

 

 

Par défaut
Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Livre Vivre Zen (Tome III)

Inspiration zen: 25 citations zen éclairantes

citations zen

Les citations zen qui inspirent

 

Les citations zen sont des perles de sagesse pour nous guider dans notre aventure quotidienne. J’aime plonger dans les citations zen quand je suis hors « zone » pour retourner en vitesse  dans un espace zen. Voici quelques citations zen que j’ai récolté, j’espère qu’elles seront aussi éclairantes pour vous qu’elles le sont pour moi. Bonne lecture!

 

  1. « C’est par le désir que le monde est lié. Par l’assujettissement du désir qu’il est libéré. » -Bouddha

  2. « Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire. » -Bouddha

  3. « Le bruit du tonnerre est terrible mais sans substance, les couleurs de l’arc en ciel ravissantes mais éphémères. Ce monde plaisant à l’esprit n’est pourtant qu’un rêve. » -Milarepa

  4. « Si vous ne pouvez pas accepter les autres, c’est parce que vous ne vous acceptez pas vous-même. Si vous êtes en conflit avec ceux qui vous entourent, c’est parce qu’il y a un conflit en vous-même. » -Thich Nhat Hanh

  5. « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement. » – Bouddha

  6. « La nature de tout phénomène, de toute apparence, est semblable au reflet de la lune sur l’eau. » -Bouddha

  7. « Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent. » –Bouddha

  8. « Tout ce que vous percevez est méprise et n’existe pas vraiment. Le samsara et le Nirvana ne sont que des idées. » -Patrul Rinpoche

  9. « Lorsque les flammes de la colère s’embrasent, nous avons tendance à nous prendre à ceux qui ont arrosé nos graines de colère. C’est comme si l’on retrouvait sa maison en feu et qu’au lieu d’éteindre l’incendie, on se lançait à la poursuite des incendiaires. » -Thich Nhat Hanh

  10. « L’homme qui s’attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par la mort qui l’emportera comme un torrent débordé emporte un village endormi.» -Bouddha

  11. « Ne rejette pas les apparences car elles sont le rayonnement de l’esprit lui-même. » -Gampopa

  12. « Nous avons souvent besoin de nous décharger de notre souffrance en la partageant avec une personne de confiance. Mais il ne faut pas oublier que cette personne doit aussi faire face à sa propre douleur et à ses besoins d’être nourrie par des sentiments de joie. Il faut veiller à ne pas l’épuiser en déversant notre souffrance sur elle. Si nous voulons pouvoir compter sur elle à l’avenir, nous devons faire en sorte de ne pas trop lui faire partager notre souffrance, afin qu’elle n’en arrive pas à ne plus pouvoir nous écouter. » -Thich Nhat Hanh

  13. « L’esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. Il est bon de le dominer. L’esprit dompté assure le bonheur.  » -Bouddha

  14. « Qui a la compassion possède tous les enseignements, qui ne l’a pas n’en possède aucun. » -Shabkar

  15. « Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un ; c’est vous qui vous brûlez.  » -Bouddha

  16. « Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? » -Bouddha

  17. « Une parole, un acte ou une pensée empreints de compassion peuvent atténuer la souffrance de l’autre et lui apporter de la joie. Une seule parole peut apporter réconfort et confiance, supprimer le doute, aider quelqu’un à ne pas commettre une erreur, réconcilier des parties en conflit ou ouvrir la porte de la libération. Un seul geste peut suffire à sauver la vie d’une personne ou à l’aider à saisir une occasion rare. Une seule pensée peut avoir le même effet, cas les pensées donnent toujours lieu à des paroles ou à des actes. Avec la compassion dans notre cœur, chaque pensée, chaque parole et chaque acte peuvent produire un miracle. » -Thich Nhat Hanh

  18. « Que j’apprenne à me nourrir de Joie chaque jour. Que je sois capable de vivre dans la fraîcheur, la solidité et la Liberté. » -Thich Nhat Hanh

  19. « Les difficultés et les obstacles, s’ils sont bien compris et utilisés, peuvent devenir des sources de force inattendues… » -Sogyal Rinpoche

  20. « C’est ayant tué la colère qu’on peut dormir en paix. » -Bouddha

  21. « Ne cherchez pas le passé, ne cherchez pas le futur; le passé est évanoui, le futur n’est pas encore advenu. Mais observez ici cet objet qui est maintenant. » -Bouddha

  22. « Le véritable amour apporte toujours de la joie, à soi-même et à la personne aimée. Si notre amour n’apporte pas de joie des deux côtés, ce n’est pas l’amour véritable. […] Comment pourrions-nous éprouver de la joie pour autrui si nous en sommes incapables envers nous-mêmes? » -Thich Nhat Hanh

  23. « La pensée du néant des choses engendre la compassion, la compassion abolit l’espace entre soi et les autres, l’unité de soi et des autres réalise le bien d’autrui. » -Milarepa

  24. « Comme dans un miroir parfaitement pur apparaissent d’insubstantiels reflets, sache qu’il en est ainsi pour toute chose. » -Bouddha

  25. « Les notions que nous avons du bonheur sont un piège. Nous oublions que ce ne sont que des idées. Notre idée du bonheur nous empêche souvent d’être réellement heureux. Nous ne pouvons pas voir l’occasion de joie qui est juste devant nous quand nous sommes convaincus que le bonheur devrait prendre telle ou telle forme. » -Thich Nhat Hanh

 

Annoncement d’un outil pour vivre zen dans le quotidien

Daily Zen Journey First Newsletter citations zen

La nouvelle newsletter zen quotidienne

Daily Zen Newsletter citations zenUne nouvelle newsletter zen quotidienne anglaise, The Daily Zen Newsletter, voit le jour sur mon site anglophone Zen Journey.

Pour plus d’informations et recevoir un mois gratuit de courriels quotidiens sur vivre zen, visiter The Daily Zen Journey Newsletter.

Au plaisir!

 

Marie-Eve

 

Par défaut
Design de vie, Livre Vivre Zen (Tome III), Parent professionnel

La recette du bonheur

Design de vie zen recette du bonheur

 

« La recherche de l’expérience dans les bras [note explicative : l’auteure parle du portage intensif des bébés dans leurs premiers mois de vie], comme les années passent et nous grandissons, prend beaucoup de formes. La perte de la condition essentielle du bien-être qui aurait dû grandir du temps passé dans les bras conduit à des recherches et des substitutions pour elle. Le bonheur cesse d’être un état normal d’être en vie, et devient un objectif. L’objectif est poursuivi par des moyens à court et à long terme. […] La privation du portage dans les bras s’exprime peut-être le plus souvent comme un sentiment sous-jacent de malaise dans l’ici et maintenant. On se sent hors centre, comme si quelque chose manquait; il y a un vague sentiment de perte, de vouloir quelque chose qu’on ne peut pas définir. »

-Jean Liedloff, Le concept du continuum

 

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai bien senti ce malaise et cette recherche de bonheur, et je les ai observés dans nos sociétés «modernes».

Quels trésors de vérité devraient-on recevoir dans sa vie, à partir du moment où l’on est au chaud dans le cocon du ventre de sa mère et à travers la vie? J’ai identifié 2 ingrédients principaux pour une recette du bonheur qui mène à une vie zen. L’amour inconditionnel (la proximité, la grâce, les relations significatives, et la paix) et le travail conscient (l’activité, la discipline, l’éthique, l’exercice, et la pleine conscience), basé sur des études sociales et mes observations, ont le potentiel d’apporter le plus de bonheur dans nos vies.

Il y a toutes sortes d’amour. L’un des types les plus importants est l’amour inconditionnel que nous recevons de notre mère et notre père, pour les plus chanceux d’entre nous. Cela nous donne un cadre de référence que nous utilisons toutes nos vies. Ce que j’ai découvert est que dans nos sociétés industrialisées, afin d’avoir l’autonomie pour travailler, nous essayons de pousser les bébés trop tôt à être autonomes. Nous n’y arrivons pas la plupart du temps, et cette attitude pose des problèmes qui se répercutent à travers la vie.

Si nous revenons à notre nature instinctive, comme c’est la norme dans les tribus indigènes, nous constatons que depuis des millénaires les bébés sont tenus dans les bras, en contact étroit jours et nuits, comme une seconde grossesse hors du ventre enveloppant des mères. Jean Liedloff, dans son célèbre livre intemporel Le concept continuum: À la recherche du bonheur perdu («Si le monde pouvait être sauvé par un livre, ce pourrait bien être le livre», a déclaré John Holt) confirme encore et encore cette théorie que les bébés qui sont traités de la façon dont notre biologie s’y attend, aimés, portés, et élevés en participant passivement aux activités quotidiennes, en étant présent au travail que leur clan fait, sont les individus les plus heureux en grandissant.

Dans une certaine mesure, nous avons presque tous manqué de cette proximité en grandissant dans nos sociétés industrialisées. Quelques corrections sont apportées aujourd’hui à la lumière de la théorie de l’attachement, et de nombreux parents portent leurs bébés, mais la plupart d’entre nous ne le font pas 24/7 comme nous le devrions, tel que démontré par les recherches de Jean Liedloff. La plupart des parents ne savent même pas l’effet crucial que le portage a sur une vie, ou partiellement, comme c’était mon cas auparavant. C’est une difficulté culturelle que nous avons raisonnée au lieu d’y aller avec notre instinct.

Je reconnais que cette proximité a été difficile à faire avec mes jumeaux. Je ne pouvais pas les porter les deux en même temps en tout temps, et j’aurais dû avoir leur lit à côté de moi; il était dans ma chambre, mais pas assez près pour que nos rythmes circadiens coïncident (une récente recherche scientifique a trouvé le bébé régule son cœur sur ses parents, mais la sagesse instinctive le savait depuis longtemps) et cela a créé quelques problèmes que je perçois encore aujourd’hui, mais nous y travaillons à y remédier avec plus de proximité. Je peux rester et travailler de la maison afin qu’ils puissent venir à moi à tout moment, ou pratiquer le co-dodo.

Le développement arrêté par le manque de portage peut être repris avec plus de contact de proximité, l’appréciation des autres, même l’appréciation de notre environnement, et la méditation. Nous devrions reprendre dans nos sociétés modernes la tangente d’avoir des relations interpersonnelles de qualité, car c’est un des plus grands facteurs de bonheur, tels que les recherches sur le bonheur et le concept du continuum le démontrent.

Mais l’amour ne fait pas le truc solo pour le bonheur dans notre réalité. Le travail conscient doit s’y joindre. Les gens les plus heureux sont aussi ceux qui font des tâches significatives d’une manière non-compétitive en plein conscience; comme travailler à devenir zen, prendre soin d’une famille, travailler à une activité aimée, ou être en charge de notre environnement de travail.

Dr. Maria Montessori, fondateur de l’école Montessori, a étudié des enfants dans leur milieu naturel il y a un siècle, et ses observations tiennent encore. Elle a découvert que le secret de l’enfance – des êtres humains – est de vouloir travailler. Les bébés sont émerveillés par le monde, ils l’observent avec soin et travaillent à en faire un sens. Les tout-petits veulent constamment apprendre sur le monde et être utiles. Les enfants d’âge préscolaire peuvent apprendre beaucoup plus que ce à quoi ils ont habituellement accès.

Et nous grandissons avec cet instinct. Si nous ne pouvons pas être de service, nous sommes statiques dans notre courbe d’apprentissage ou devenons déprimés. Nous avons besoin d’activités quotidiennes de travail équilibrées – pour certains d’entre nous de réaliser un bon équilibre entre les loisirs et le travail.

Notre biologie nous pousse à avoir de la discipline, comme des ensembles de règles, pour être équilibrés. En cela nous ressemblons beaucoup à la sphère des animaux, jusqu’à ce que nous puissions aller au-delà de cet état et devenions capables de vivre zen (un dicton dit qu’une personne qui a réalisé cet état n’a plus besoin de lois morales car elle les a naturellement intégrées). Mes chiens sont plus heureux quand ils ont des règles claires sur ce qu’il faut faire et ne pas faire, et lorsque leurs besoins de travail, d’exercice, de nourriture et d’amour sont répondus. Cesar Milan, « L’homme qui murmure aux chiens », révolutionne nos relations avec les chiens avec cette théorie.

Grandir dans un univers non-continuum fait que les enfants expriment leur crise non pour pousser nos boutons, la plupart du temps, mais pour être présentés ce qu’est le bon sens et la bonne façon de vivre dans notre réalité. Ils vont la plupart du temps continuer à pousser nos limites jusqu’à ce que nous fixions des limites éthiques fermes (c’est pourquoi les enfants qui n’ont pas de discipline n’apparaissent jamais satisfaits plus on répond à leurs désirs, même si est bien intentionné au départ et on le fait parce qu’on pense leur faire plaisir). Ne pas avoir de balises n’est pas la paix; la paix ne peut exister jusqu’à ce que nous nous respections mutuellement.

Nous devons dire aux enfants hors-continuum, et ils le demandent à leur façon, ce qui blesse de multiple façon les gens, et ce qui est conforme à vivre en paix. Mais il ne faudrait pas les mettre à part comme plusieurs ont l’habitude pour les « bannir », nous devrions plutôt les laisser se calmer, leur expliquer que nous n’aimons pas leur comportement, mais qu’ils sont toujours aimés, pour ne pas briser nos liens d’attachement. Une communication claire dans nos sociétés devrait fonctionner de cette manière aimante mais disciplinée.

Il y a un déséquilibre dans nos sociétés modernes avec l’amour et la discipline consciente, et nous les avons tellement raisonnés que nous les avons tous mélangés. Mais le dilemme pourrait être résolu à mettre les deux ensembles pour un plus grand bonheur.

Dans nos sociétés industrialisées, nous aimons les animaux et les enfants, mais nous ne tenons pas compte de leurs besoins d’indépendance, de discipline et de travail. Dans la vie adulte, nous aimons avoir un travail intéressant, mais nous répondons maladroitement à ce besoin et celui d’amour. Et nous aimons généralement autrui jusqu’à une certaine mesure, à ce qui est confortable pour nous, mais nous devrions prendre en considération les besoins des autres aussi. Nous devrions apprendre à mieux aimer les gens et notre travail, ou apporter des changements si nos relations ou notre vocation nous blesse ou blesse les autres.

La plupart de ces problèmes pourraient être changés par la façon dont nous sommes élevés enfants, en étant portés et mis au travail passivement puis activement, en grandissant heureux avec notre clan, avec de la discipline, et de la liberté, et en trouvant notre travail juste dans le monde, celui qui soutient nos besoins de base (mais peut-être pas tous nos désirs). Nos sociétés devraient être modifiées de cette manière pour un plus grand bonheur.

Parce que ce n’est qu’au moment de l’atteinte d’un certain âge d’une manière appropriée, avec de l’amour et du travail conscient, que nous pouvons réaliser ce qu’est la réalité et être zen. Si les conditions ne sont pas remplies, nous ne pouvons pas vraiment, sauf quelques rares exceptions, aller au-delà de notre biologie et atteindre un état de grâce, ou la pleine conscience. Nous avons besoin de plus d’amour et de diligence dans ce que nous faisons.

Il y a de l’espoir si, ne pointant personne du doigt parce que c’est culturel, nous n’avons pas eu l’expérience aimante de parentalité proximale. Ce qui n’a pas été donné instinctivement peut être compris rationnellement et procuré par la méditation. Nous pouvons nous analyser attentivement, où nous devons grandir de nos désirs infantiles, sur notre besoin d’être aimé.

Nous méritons déjà l’amour, un état de grâce peut être trouvé ici (comme dans la méditation) – nous n’avons pas besoin de le rechercher partout. Nous pouvons faire la paix avec notre passé, et être aimant et heureux dans le présent avec nos êtres chers. Et chaque fois que nous le pouvons, pour ne pas répéter un continuum naturel cassé, nous devrions fournir des ressources pour l’expérience de proximité parentale pour les enfants de nos sociétés.

Nous pouvons devenir plus heureux avec ces deux principaux ingrédients, l’amour inconditionnel et la discipline consciente, pour arriver à une vie éclairée, aimante, et productive. Ce que nous pouvons faire maintenant pour progresser dans ce voyage est d’aller étreindre nos proches, corriger ce que nous avons mal fait inconsciemment du mieux que nous le pouvons, analyser nos besoins infantiles afin de se développer, partager ces connaissances, et donner un sens à nos vies avec des activités consciencieuses.

 

Par défaut