Boutique d'art Design de vie zen, Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Introduction à vivre zen, Livre L'aventure de vivre zen (Tome II), Livre Parent à la maison zen, Livre Vivre Zen (Tome III), Vie de rêve

Les meilleurs articles de 2013

Design de vie zen art de vivre zen sérénité vision meilleurs articles 2013 citation image photographie motivation spiritualité bouddhisme blog zen zénitude

Faites-vous une revue de votre année? Je la fais pour comprendre les choses, et savoir où j’en suis.

Pour moi, 2013 était apparemment sans remous. Mais sous la surface calme, de forts courants ont balayé le familier.

Le blog est devenu « zen » parce que je ne pouvais pas continuer avec seulement avoir un style de vie que nous aimons. Je voulais un mantra serein, car la passion peut aussi devenir la cause de notre souffrance. Et je suis conduite encore et encore à la philosophie zen pour les réponses. J’ai agrandi le site Web, et je suis co-auteure sur le blog Mamans Zen, pour donner l’inspiration à vivre une vie épanouie.

Zen devient pour tout pour moi. Bien, tout va bien, et tout est zen. Les arts, les sports, la vie, me conduisent à un côté spirituel, pour comprendre la vie et vivre heureux maintenant. Je ne m’attarde plus beaucoup à ce qui est superficiel, je veux aller à la moelle osseuse de notre existence.

Il y a du découpage de fait. Je suis de moins en moins attachée au matériel. C’est un défi, de garder le minimum pour vivre une vie bien vécue dans le courant de la société moderne. Par choix, je vis maintenant une vie simple, et je l’accepte. J’ai l’intention de vous tenir au courant du côté minimaliste de vie zen.

Pour l’instant, j’ai choisi mes articles préférés de l’année, certaines des meilleures parties des livres que j’écris, que je crois valoir l’effort d’être lus ou relus. Je partage aussi un trésor qui parle bien de l’essence de la spiritualité que j’ai trouvé cette année dans mes lectures, une partie d’une interview qu’Oprah Winfrey a fait avec le Dalaï Lama.

Design de vie zen meilleurs articles 2013 citation bob marley image photography tu satisfais mon âme je suis heureux tout le temps

Top 7 des articles de Design de vie zen pour 2013

7. Top 5 des trucs pour économiser en vivant sur un seul salaire

Mes meilleurs trucs pour économiser, élaborés en 5 années passées à la maison.

6. Et la paix mondiale?

Le lien entre la paix et vivre zen.

5. Le “unschooling”: Vivre libre, ou le design de vie des non-scolarisés

La révolution de la non-scolarisation pour un mode de vie plus libre et naturel.

4. Comment vivre une journée difficile de manière zen

Trucs pour trouver les trésors lors de moments difficiles.

3. Comment vivre une vie passionnée et zen

Article détaillé sur comment trouver notre passion, ou notre raison d’être, et l’intégrer dans notre vie.

2. Choix de carrière : Être un parent professionnel?

Un autre article détaillé sur la vie familiale à la maison, or ma retraite zen personnelle.

2. Pourquoi vivre zen au quotidien

Pourquoi vivre zen est pour nous.

1. L’existence a besoin de vous

« On a besoin de nous. Dans le jeu cosmique, chacun de nous a un rôle important à jouer. »

Lecture inspirante, dans les mots du Dalaï Lama

« Oprah : Et quel est notre but ici sur terre ?

Dalai Lama: S’aider les uns les autres.

Oprah : Donc l’entière raison pour laquelle nous sommes sur cette planète est de servir autrui?

Dalai Lama: C’est exact.

Oprah : C’est grand! Si nous comprenions tous que notre seul but est d’aider les autres, est-ce que cela ne changerait pas l’humanité?

Dalai Lama: Oui, et comprendre cela commence avec le changement de notre attitude. Nous devons réaliser qu’il est préférable de se concentrer sur notre unité, d’insister sur ce qui est le même pour chacun de nous, plutôt que de s’attarder sur ce qui est différent. Oui, il y a des différences entre nous. Mais il n’a pas de sens à souligner cela, parce que mon avenir et le vôtre est connecté avec celui de tout le monde. Donc, nous devons prendre au sérieux notre préoccupation pour l’humanité toute entière. Lorsque nous nous concentrons sur notre individualité, l’humanité souffre inévitablement. Et une fois que l’humanité souffre, chacun de nous souffrira également.

Par exemple, il y a quelques minutes il y avait une alarme incendie dans ce bâtiment. J’ai répondu immédiatement—non pas parce que ce bâtiment fait partie de mon corps mais parce que je suis ici, en lui. C’est pourquoi je dois prendre soin de lui. De même, si nous aimons l’humanité ou non, nous devons réaliser que nous faisons partie de celle-ci. Mon avenir dépend entièrement de l’avenir de l’humanité, et donc je suis appelé à prendre soin de l’humanité. C’est pourquoi la compassion est en fait dans mon propre intérêt. Et un symptôme de ma propre tranquillité d’esprit c’est que je peux partager le confort avec les autres autour de moi. « 

Pour lire tout l’interview en anglais.

Merci encore de marcher aux côtés dans cette voie, passez un formidable « Ce temps-ci de l’année »!

Design de vie zen tout va bien meilleurs articles 2013 art de vivre zen sérénité vision sagesse citation image photographie inspiration motivation spiritualité bouddhisme blog zen zénitude

 

Par défaut
Boutique d'art Design de vie zen, Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Design de vie zen sur les médias sociaux, Livre Vivre Zen (Tome III), Parent professionnel, Photographie zen, Techniques de design de vie, Vie de rêve

Comment vivre une vie passionnée et zen

 

Design de vie zen image citation stephen king Lorsque vous trouvez quelque chose pour lequel vous êtes talentueux, vous le faites - quoique ce soit - Comment vivre une vie zen et passionnée

« Vous êtes talentueux », maintenant disponible sur la nouvelle boutique Design de vie zen Photographie

 

Je suis vivante et je m’amuse,

je pense en moi-même ces jours-ci. Plus je regarde à intégrer toutes mes passions dans une vie zen, et vivre avec passion aussi, plus je trouve que la clé est une vie équilibrée. Elle est synonyme de vivre une vie que j’aime beaucoup.

Voici ce que j’ai trouvé pour aider à vivre une vie passionnée…

 

1. L‘histoire derrière une vie passionnée

En 2009, je laisse une passion et poursuit celle-ci, l’écriture de blogs et de livres. C’est une merveilleuse aventure, où j’apprends beaucoup sur le bonheur et une vie zen.

Mais le paradoxe de ma vie, c’est qu’au milieu du paradigme d’une vie paisible Zen, J’AIME les arts martiaux—je suis la plupart du temps en paix avec cela, grâce à l’ouvrage When Buddhist Attacks (Quand les bouddhistes attaquent) qui me rappelle que c’est un jeu, où l’on peut pratiquer à être dans l’instant, et qu’à un niveau il n’y a pas de combat.

Cela avait été dans ma vie pendant environ 10 ans. J’ai aussi été une athlète toute ma vie, en commençant à skier avec mon père champion à 3 ans. J’ai même rencontré mon mari à un cours de Muay Thai (kickboxing).

Après un long et difficile entraînement de Muay Thai, je me sentais toujours énergisée, presque comme ramenée à la vie. J’ai pratiqué un mouvement comme un coup de pied pivotant arrière des milliers de fois, juste pour le défi et l’art. Ça c’est de l’amour.

Après mon combat d’arts martiaux mixtes, j’ai essayé de continuer mais j’étais blessée. J’ai donc décidé d’aller avec le courant (j’ai perdu par décision, même si elle était censée être en ma faveur) et de prendre soin de ma famille avec mes jumeaux âgés d’un an, et de me consacrer à l’écriture. Maintenant, j’écris tous les jours, et j’adore ça. Mais cette vieille passion des arts martiaux, qui a fait battre mon cœur plus fort, me tire par la jambe.

Je voulais vivre une vie plus simple en restant à la maison avec mes enfants, et maintenant, c’est ma vie (mon fils me fait craquer au moment d’écrire ces lignes). Mais je ne veux pas laisser mes passions, l’amour, glisser au loin. Je crois que nous avons tous des raisons d’être différentes dans le monde, et les passions sont leurs chemins.

Ces passions, qui sont vraiment de l’amour déguisé, cimentent les mosaïques de nos vies. Si nous ne les vivons pas, nous risquons de faner.

L’écrivaine couronnée Elizabeth Gilbert dit sans ambages,

«J’ai toujours cru qu’un talent que vous avez que vous n’êtes pas capable d’utiliser devient un fardeau, qu’il métastase».

Maintenant que mes blessures sont presque toutes guéries, je décide que je suis de retour aux arts martiaux. Je me sens complète et plus heureuse que jamais. Il y a eu des jours difficiles dans ma vie, et peut-être que d’autres sont à venir. Mais ce qui me motive, et me fait combattre respectueusement, c’est que je me sens chanceuse de vivre une vie passionnée avec mes êtres chers.

J’inclus quelques passions dans ma vie, autour des arts et soins de ma famille, mais seulement celles significatives pour avoir le temps de les développer et ne pas être submergée.

 

2. La science de la passion

Abraham Maslow a analysé les personnes les plus accomplies et a inspiré ce qu’on appelle aujourd’hui la psychologie positive. Il a identifié les besoins humains et a découvert que nous sommes appelés à répondre à nos besoins d’une manière passionnée, que de cette façon nous nous sentons plus équilibrée.

Il a également été constaté par le Dr Walter Bortz, professeur à l’Université de Stanford et auteur de Dare to Be 100, que les patients âgés qui étaient actifs avaient des vies plus épanouies et en meilleure santé que les patients qui ne l’étaient pas. Le cerveau, le cœur et les muscles ont besoin d’exercice, et la passion nous tient éveillé et nous pousse à continuer.

Alors, quand une passion vous tient éveillé la nuit, revenant en rampant sur vous, faisant battre votre cœur, ne la balayez pas sur le côté sans évaluer soigneusement si c’est un bon choix pour vous.

Je ne sais pas où mes passions vont me conduire. Je ne dessine plus d’objectifs à long terme. Je me sens chanceuse d’être en mesure de les vivre maintenant. Je suis ouverte à toutes les possibilités. Et je sais seulement que lorsque je les intègre dans une vie simple, une passion enflamme l’autre. Je suis plus heureuse quand ma vie est toutes-passions-incluses.

 

3. Comment pouvons-nous trouver une passion ou en renouveler une?

Il y a plusieurs façons de trouver ou renouveler vos passions. Voici une méthode rapide, en évaluant ces dimensions:

1. Intégralité. Nous pouvons regarder tous les aspects de nos vies et décider desquels nous sommes satisfaits, et lesquels nous voulons améliorer. Cela peut être la passion avec votre partenaire, vos enfants, la famille élargie et les amis, prendre bien soin de soi et des autres, votre routine, votre carrière ou vos passe-temps.

2. Absence. Que manque-t-il dans votre vie? Avez-vous un rêve que vous avez écarté mais qui vous ferait sentir entier? Avec une orientation Myers-Briggs (vous pouvez le découvrir votre type de personnalité ici et en savoir davantage ici), qui ne sont que des étiquettes mais peuvent aider, j’ai découvert que j’étais plus d’un type artiste. Vous pouvez identifier avec lui ce qui manque.

3. Méditation. Si vous méditez sur l’intégrité et l’absence dans votre vie, qu’est-ce que vous apprenez et savez?

Une fois que nous avons une idée de ce qui nous remue, on peut alors ajouter plus de piquante!

 

4. 10 conseils simples pour ajouter une passion dans votre vie

Ce qui suit s’applique principalement à une passion, mais on peut l’appliquer sur toutes les dimensions de vie pour vivre passionnément.

1. Simplifier. Dégager de l’espace pour votre nouvel intérêt ou garder la flamme vivante. Cela pourrait être de réduire de moitié les médias sociaux ou le temps de télévision. Faites-le. Faites-le. (Impossible de ne pas le faire.)

2. Planifier votre passion. Êtes-vous plus une personne matinale ou de soirée? J’ai découvert que je veux juste reporter toutes les passions en fin de soirée. Mais le matin, je suis prête à tout donner. Régler votre réveil au besoin. Comme je le dis dans mon premier livre sur les façons de commencer à faire ce que nous aimons, une habitude est formée en un mois. Ce que je fais pour m’assurer de ne pas agir seulement sur une impulsion est d’intégrer ma passion lentement au cours d’un mois, pour identifier comment la faire entrer dans mon emploi du temps et si je l’aime vraiment.

3. Ressentir de la gratitude. Nous avons la chance de pouvoir la faire. Profitez-en maintenant au lieu de reporter votre plaisir dans l’avenir.

4. Être un agent de bien. La philosophie Zen préconise de faire le bien, et je préfère chercher le bon dans chaque passion pour l’offrir au monde. Par exemple, la top boxeuse féminine Lucia Rijker, qui est aussi bouddhiste, utilise sa notoriété pour aider les gens à réaliser leur meilleur « soi ». Comment pouvez-vous aider les autres avec votre amour et vos talents?

5. Ne pas être attaché. Cela pourrait sembler contraire à ce que j’ai écrit. J’étais prête à lâcher ma passion des arts martiaux, et je suis consciente qu’il y aura un jour où je ne serai pas capable de la faire. Donc, je ne m’attache à elle, je pratique l’inéluctabilité de la mort comme la tradition Zen enseigne, mais en même temps je l’apprécie encore plus.

6. Être ouvert à toutes les possibilités. Quand une porte se ferme, en rechercher d’autres qui sont ouvertes. Allez au-delà du plongeon (the dip), où votre passion vous mène au-delà de ce qui est difficile vers de grandes places.

7. Relier les points significatifs. Regardez en arrière pour voir les sentiers où vos passions vous mènent. De cette façon, j’ai été amenée à la peinture. Je parlais beaucoup d’art avec ma mère, qui est une artiste, et elle continuait de m’envoyer des liens sur l’art d’inspiration. De retour d’une promenade dans les bois, j’avais le goût de peindre, et je suis en train de travailler lentement sur une collection Zen.

8. Embraser vos intérêts. Lisez, pensez, écrivez, parlez de votre passion ou faites-la tous les jours. Mon mari dit que je suis à la recherche d’un record du monde Guinness pour le nombre de pages Facebook que j’ai. Je commence une page ou un groupe sur certaines de mes passions, cela me garde motivée, mes ressources au même endroit, c’est plus facile que de commencer un site Web pour chaque (ou un test avant d’en lancer un), et cela peut aider et rassembler les gens.

9. Rester équilibré. Il est préférable de garder une quantité raisonnable de méditation, sommeil et repos d’autre part. Nous savons si nous nous ennuyons que peut-être nous avons besoin de plus de passion, et si nous sommes fatigués que nous pourrions trop en faire. Nous devons aussi garder du temps pour nos proches. Un état d’esprit équilibré, qui est appelé l’équanimité dans la philosophie Zen, aide aussi à rester tempéré.

10. Être courageux. Rêvez Grand, si vous voulez. Peut-être que notre hobby peut devenir une carrière, mais nous devons faire les premiers pas avec des ressources peut-être simples pour vivre le rêve. Tout est possible, a déclaré le célèbre moine Thich Nhat Hanh. Allez vivre la vie que vous avez imaginée, a dit Henri David Thoreau. Si quelqu’un d’autre l’a fait, il y a des chances que nous aussi le pouvons—il est humain tout comme nous. Si personne d’autre ne l’a accompli, nous pouvons nous épanouir à donner le meilleur de nous-mêmes.

Design de vie zen Image Citation Thich Nhat Hanh Parce que vous êtes en vie, tout est possible - Comment vivre une vie zen et passionnée

« Tout est possible », maintenant disponible sur la nouvelle boutique Design de vie zen Photographie

 

Ressources supplémentaires

Articles que j’ai écrit sur faire ce qu’on aime:

Démarrage d’un blog ou une page:

Certaines de mes pages et groupes Facebook:

 

Par défaut
Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Livre Vivre Zen (Tome III), Vie de rêve

L’existence a besoin de vous

design de vie zen citation Osho existence a besoin de vous citation zen image

 

Le jeu cosmique de la réalité (samsara et nirvana), les petites et grandes villes, la nature, les étoiles, et tout ce qui compose notre univers – le visible et l’invisible – sont considérés comme un tout dans la philosophie Zen. On peut se demander comment notre existence et de la conscience de celui-ci affecte la pièce.

Il pourrait sembler que nous sommes insignifiants. À un certain niveau nous le sommes, si cela peut aider à mettre nos egos à leurs places. Étant donné que tout et chacun sont aussi importants que nous le sommes, nous ne devrions pas nous mettre au-dessus de ceux-ci. C’est un appel à l’humilité et au respect de chaque goutte de notre océan.

Cette attitude respectueuse peut être mise en œuvre dans notre vie quotidienne dans une myriade de façons. Être attentif à notre famille. Respecter les autres lors des déplacements. Redonner et affirmer de la gratitude à nos collègues.

Il est dit dans la pratique zen que ce que nous pensons, nous devenons. Si nous cultivons des pensées de colère, et de ressentiment, nous devenons amers et le monde autour de nous aussi. Par conséquent, nous devrions passer à des pensées pacifiques liées à notre vraie nature, de bonheur et d’amour-bonté (« metta », un terme  qui n’a pas son équivalent en français; en anglais, loving-kindness).

Un autre aspect de l’unité est que nous sommes uniques et que nous avons une raison d’être. Être unique et avoir une raison d’être dans le tout est quelque chose que je sens fortement quand je rencontre une nouvelle personne. Je sens que chacun de nous est merveilleux et beau de notre propre façon. Nous sommes merveilleux juste d’être en vie, mais aussi pour ce que chacun de nous peut faire.

On a besoin de nous. Dans le jeu cosmique, chacun de nous a un rôle important à jouer. Il peut ne pas se rapporter à ce qui est communément apprécié de nos jours; ce n’est pas tout le monde qui est fait pour être «célèbre», et ce n’est pas tout le monde qui aimerait cela non plus. Mais nous sommes ici avec des ensembles de compétences et de rôles. Je suis faite pour être une épouse, une mère, ou une artiste, entre autres. Vous êtes peut-être fait pour être un bon frère ou une bonne sœur, un fils ou une fille, un artiste ou un scientifique, ou une autre entité essentielle.

Définir notre raison d’être dans la vie peut être compliqué lorsque nous avons été élevés loin d’elle, et que nous nous sommes perdus dans nos vies complexes. Mais elle peut être trouvée, ou retrouvée. Nous pouvons penser à ce que nous aimons le plus et ce pourquoi nous sommes le plus talentueux, ainsi qu’à la place que nous occupons dans le monde. Ensuite nous allons faire ce qui compte que peut-être seulement nous pouvons faire.

Donc nous devons aller faire ce que nous aimons et pratiquer l’amour. L’amour est la poursuite du tout, a dit Platon; l’amour est un appel pour nous à profiter de la vie et à redonner à l’ensemble.

design de vie zen existence a besoin de vous - marianne williamson citation - citation zen image
Pratique Zen
– Nous devrions rester conscients de l’importance de toutes les parties de notre monde.
– Nous pourrions contempler ce que notre raison d’être est, qu’est-ce que nous aimons faire, pour occuper toute notre juste place dans le monde.

 

Par défaut
Boutique d'art Design de vie zen, Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Design de vie zen sur les médias sociaux, Infolettre Design de vie zen, Parent professionnel

La boutique d’art Design de vie zen : Commencer où nous sommes

 

If anything is worth doing, do it with all your heart buddha zen journey. "Si quelque chose vaut la peine d'être fait, faites-le avec tout votre coeur - Bouddha, citation Bouddha, art zen, design de vie zen, boutique d'art zen

Une des pièces de la nouvelle collection en création pour la boutique d’art Design de vie zen

 

«Si quelque chose vaut la peine d’être fait,

Faites-le avec tout votre coeur.  »

– Bouddha

 

L’aventure Zen est de commencer où nous sommes et de construire ou de peler jusqu’à notre cœur. Mon voyage zen est à un nouveau carrefour une fois de plus, avec le début de la lettre d’information quotidienne anglaise Daily Zen et l’ouverture d’une boutique d’art zen.

Lorsque j’étais plus jeune, je trouvais difficile de a) Trouver ma vrai voie, et b) Être spirituelle. J’ai commencé un blog anglais Zen Journey puis la version française, ce blog d’abord appelé Design de vie, puis Design de vie zen afin d’être plus précise sur « le mode de transport », pour partager ce que j’ai trouvé sur découvrir notre voie et le bonheur, ainsi que de vivre une spirituelle vie qui sonne vraie, en marge de dogmes. À bien des égards j’ai beaucoup grandi et suis allée de plus en plus vers ma vraie nature, une vraie Nature que nous partageons tous.

Comme je développe encore plus les sites, j’espère que nous allons tous commencer le voyage zen, en vivant notre amour et en étant conscient et heureux tel que nous sommes, où nous sommes. De temps en temps, en plus de la philosophie et de la poésie zen, je vais partager où j’en suis sur mon chemin pour vous inspirer sur le vôtre .

Voici les nouvelles sur le chemin de Design de vie zen:

– Comme vous l’avez vu, l’infolettre Design de vie zen est publiée environ une fois par semaine. Le lancement de l’infolettre Daily Zen, l’infolettre quotidienne anglaise, est fait, et vous pouvez toujours l’obtenir à moitié prix avec un mois gratuit si vous vous inscrivez aujourd’hui.

– Je vous invite à me rencontrer et discuter sur ma nouvelle page Facebook, Marie-Eve Boudreault, auteur et artiste. Je posterai des citations, des nouvelles et des mises-à-jour de profil de sorte que vous en saurez plus sur moi-même et le processus de création derrière le site.

– J’aimerais aussi en savoir plus sur votre chemin. J’ai créé un groupe où nous pouvons tous partager ce qui se passe dans nos vies, aussi peu ou autant que nous aimons, sur la communauté anglaise Zen Journey sur Facebook. J’ai aussi créé une page zen pour les gens de Québec, la page Facebook Zen Québec.

– Au fil des ans , j’ai découvert que je suis intéressée à aider les gens à vivre zen et à tout ce qui est art. Je commence un autre nouveau projet passionnant pour nous aider à vivre Zen: La boutique d’art Design de vie zen et celle anglaise Zen Art Shop. Je suis en mode création d’une collection de toiles zen, et je ferai en sorte de vous tenir au courant à ce sujet.

– Ajout: Les blogs sont finalistes pour les MadeInBlog Awards! Merci de soutenir et voter ici :

Votez pour Design de vie zen mib awards

Cliquer pour voter comme meilleur blog dans la catégorie Lifestyle. Merci beaucoup!

1. Design de vie zen: http://www.mibawards.ca/2013/blog-526

2. Zen Journey: (version anglaise): http://www.mibawards.ca/2013/blog-527

 

J’ai choisi comme premier morceau de la boutique d’art zen une citation qui a beaucoup de sens pour moi, «Si quelque chose vaut la peine d’être fait, faites-le avec tout votre coeur. » Elle inspire d’aller «de l’avant», de toute notre force et notre amour. Même nous sommes effrayés, anxieux, non confiants… juste de faire un petit pas, puis un autre, c’est ce qui nous propulse sur notre propre chemin. S’engager et commencer peut être aussi simple que cela.

Merci de marcher sur le chemin zen avec moi ,

Marie-Eve

 

 L’infolettre Daily Zen

 

Un jour de la semaine, un article d’inspiration Zen

 Daily Zen Newsletter citations zen

Cette infolettre quotidienne sert d’inspiration pour nous aider à vivre zen à chaque jour.

Chaque jour de semaine, les abonnés reçoivent une belle photographie avec un article zen éclairant.

Vous pouvez l’essayer pendant un mois, gratuitement.

Pour s’abonner à la newsletter Daily Zen Journey

Par défaut
Citations design de vie, Citations zen, Design de vie, Livre Vivre Zen (Tome III)

Inspiration zen: 25 citations zen éclairantes

citations zen

Les citations zen qui inspirent

 

Les citations zen sont des perles de sagesse pour nous guider dans notre aventure quotidienne. J’aime plonger dans les citations zen quand je suis hors « zone » pour retourner en vitesse  dans un espace zen. Voici quelques citations zen que j’ai récolté, j’espère qu’elles seront aussi éclairantes pour vous qu’elles le sont pour moi. Bonne lecture!

 

  1. « C’est par le désir que le monde est lié. Par l’assujettissement du désir qu’il est libéré. » -Bouddha

  2. « Doutez de tout et surtout de ce que je vais vous dire. » -Bouddha

  3. « Le bruit du tonnerre est terrible mais sans substance, les couleurs de l’arc en ciel ravissantes mais éphémères. Ce monde plaisant à l’esprit n’est pourtant qu’un rêve. » -Milarepa

  4. « Si vous ne pouvez pas accepter les autres, c’est parce que vous ne vous acceptez pas vous-même. Si vous êtes en conflit avec ceux qui vous entourent, c’est parce qu’il y a un conflit en vous-même. » -Thich Nhat Hanh

  5. « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement. » – Bouddha

  6. « La nature de tout phénomène, de toute apparence, est semblable au reflet de la lune sur l’eau. » -Bouddha

  7. « Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent. » –Bouddha

  8. « Tout ce que vous percevez est méprise et n’existe pas vraiment. Le samsara et le Nirvana ne sont que des idées. » -Patrul Rinpoche

  9. « Lorsque les flammes de la colère s’embrasent, nous avons tendance à nous prendre à ceux qui ont arrosé nos graines de colère. C’est comme si l’on retrouvait sa maison en feu et qu’au lieu d’éteindre l’incendie, on se lançait à la poursuite des incendiaires. » -Thich Nhat Hanh

  10. « L’homme qui s’attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par la mort qui l’emportera comme un torrent débordé emporte un village endormi.» -Bouddha

  11. « Ne rejette pas les apparences car elles sont le rayonnement de l’esprit lui-même. » -Gampopa

  12. « Nous avons souvent besoin de nous décharger de notre souffrance en la partageant avec une personne de confiance. Mais il ne faut pas oublier que cette personne doit aussi faire face à sa propre douleur et à ses besoins d’être nourrie par des sentiments de joie. Il faut veiller à ne pas l’épuiser en déversant notre souffrance sur elle. Si nous voulons pouvoir compter sur elle à l’avenir, nous devons faire en sorte de ne pas trop lui faire partager notre souffrance, afin qu’elle n’en arrive pas à ne plus pouvoir nous écouter. » -Thich Nhat Hanh

  13. « L’esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. Il est bon de le dominer. L’esprit dompté assure le bonheur.  » -Bouddha

  14. « Qui a la compassion possède tous les enseignements, qui ne l’a pas n’en possède aucun. » -Shabkar

  15. « Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un ; c’est vous qui vous brûlez.  » -Bouddha

  16. « Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle? » -Bouddha

  17. « Une parole, un acte ou une pensée empreints de compassion peuvent atténuer la souffrance de l’autre et lui apporter de la joie. Une seule parole peut apporter réconfort et confiance, supprimer le doute, aider quelqu’un à ne pas commettre une erreur, réconcilier des parties en conflit ou ouvrir la porte de la libération. Un seul geste peut suffire à sauver la vie d’une personne ou à l’aider à saisir une occasion rare. Une seule pensée peut avoir le même effet, cas les pensées donnent toujours lieu à des paroles ou à des actes. Avec la compassion dans notre cœur, chaque pensée, chaque parole et chaque acte peuvent produire un miracle. » -Thich Nhat Hanh

  18. « Que j’apprenne à me nourrir de Joie chaque jour. Que je sois capable de vivre dans la fraîcheur, la solidité et la Liberté. » -Thich Nhat Hanh

  19. « Les difficultés et les obstacles, s’ils sont bien compris et utilisés, peuvent devenir des sources de force inattendues… » -Sogyal Rinpoche

  20. « C’est ayant tué la colère qu’on peut dormir en paix. » -Bouddha

  21. « Ne cherchez pas le passé, ne cherchez pas le futur; le passé est évanoui, le futur n’est pas encore advenu. Mais observez ici cet objet qui est maintenant. » -Bouddha

  22. « Le véritable amour apporte toujours de la joie, à soi-même et à la personne aimée. Si notre amour n’apporte pas de joie des deux côtés, ce n’est pas l’amour véritable. […] Comment pourrions-nous éprouver de la joie pour autrui si nous en sommes incapables envers nous-mêmes? » -Thich Nhat Hanh

  23. « La pensée du néant des choses engendre la compassion, la compassion abolit l’espace entre soi et les autres, l’unité de soi et des autres réalise le bien d’autrui. » -Milarepa

  24. « Comme dans un miroir parfaitement pur apparaissent d’insubstantiels reflets, sache qu’il en est ainsi pour toute chose. » -Bouddha

  25. « Les notions que nous avons du bonheur sont un piège. Nous oublions que ce ne sont que des idées. Notre idée du bonheur nous empêche souvent d’être réellement heureux. Nous ne pouvons pas voir l’occasion de joie qui est juste devant nous quand nous sommes convaincus que le bonheur devrait prendre telle ou telle forme. » -Thich Nhat Hanh

 

Annoncement d’un outil pour vivre zen dans le quotidien

Daily Zen Journey First Newsletter citations zen

La nouvelle newsletter zen quotidienne

Daily Zen Newsletter citations zenUne nouvelle newsletter zen quotidienne anglaise, The Daily Zen Newsletter, voit le jour sur mon site anglophone Zen Journey.

Pour plus d’informations et recevoir un mois gratuit de courriels quotidiens sur vivre zen, visiter The Daily Zen Journey Newsletter.

Au plaisir!

 

Marie-Eve

 

Par défaut
Citations design de vie, Design de vie, Livre Faites ce que vous aimez (Tome I de la trilogie), Techniques de design de vie, Vie de rêve

«Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, est-ce que je voudrais faire ce que je m’apprête à faire aujourd’hui ?»

Le premier livre de la trilogie, Faites ce que vous aimez, est maintenant en cours de traduction et sera publié au fur et à mesure sur le blog pour vous aider à vivre vos passions.

Une des choses les plus tragiques que je connaisse de la nature humaine, c’est que nous avons tous tendance à remettre de vivre. Nous rêvons tous d’une roseraie magique à l’horizon—au lieu de profiter des roses qui s’épanouissent sous notre fenêtre aujourd’hui.

– Dale Carnegie

Le célèbre visionnaire d’Apple Steve Jobs a partagé, avant de mourir, ses conseils de vie lors d’un discours d’ouverture de l’Université de Stanford. Ses conseils ajustent le regard sur uniquement faire ce qu’on aime à travers sa vie. Cette présentation envoûte la communauté et la vidéo est encore parmi les plus populaires à ce jour.

À l’aube, jour après jour, Steve Jobs se regarde dans le miroir. Plutôt que de seulement vérifier s’il est présentable comme le font la plupart d’entre nous à la sortie du lit, il se confronte, «Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, est-ce que je voudrais faire ce que je m’apprête à faire aujourd’hui ?» Si la réponse est négative pendant quelques jours de suite, il sait qu’il doit changer son quotidien. Plutôt que de rester coincé dans la routine, il sait que chaque journée qui éclos est pleine de possibilités d’épanouissement et de merveilles.

 

Son histoire fascinante démontre que nous pouvons pouvez réussir à ne faire que ce que nous aimons. Nous devons le remercier d’avoir partagée cette découverte. Pour marcher dans les pas de ce géant, peut-être que comme moi, vous allez aussi maintenant adopter son rituel matinal quotidien pour accomplir de grandes choses que vous adorez.

Son histoire souligne également avec sa mort prématurée l’importance du moment présent pour faire ce que nous aimons et de laisser notre héritage, car un jour, nous allons tous quitter cette Terre. La vie peut se terminer à tout instant et nous nous devons de sentir les roses de la vie pendant qu’on le peut encore, et de laisser sur notre passage des paysages grandioses.

Je garde cela en mémoire, et peut-être devriez-vous le faire aussi, pour aborder la façon de choisir un mode de vie parfait pour soi. Une fois que je sais ce secret, ou plutôt il semble que je me rappelle cette vérité simple car les enfants savent comment être heureux dans le moment présent, cela change ma vision de la vie. Cette découverte lumineuse m’éblouie après des années de rêverie, de planification et d’essais de faire arriver mon avenir comme je le veux, de vivre pour un autre moment, le regard incrédule de laisser quelque chose de si fondamental m’échapper. L’avenir n’est pas où le bonheur se situe—qui sait si nous nous rendrons à ce moment?

Ces lettres sont maintenant tatouées sur mon avant-bras pour ancrer où le bonheur est désormais (où a toujours été): juste être, ici, maintenant, heureuse d’être. Notre vie de rêve n’est ni dans l’avenir flou, ni dans un passé même heureux, car elle n’a pas de réalité concrète dans ces moments illusoires. Notre vie de rêve est ici, possible en ce moment. Elle est rendue possible maintenant par le choix d’expérimenter le monde, comme le choix d’être tout simplement heureux dans le courant de la vie ou de souffrir à contre-courant.

Cela ébranle notre pensée moderne, inspirée par la notion du Rêve américain, que nous devons attraper ce moqueur fuyant qu’on appelle le bonheur. Il n’y a pas de « poursuite » du bonheur; comme le dit le bouddhisme, il est toujours en nous. Henry David Thoreau explique, «Vous devez vivre dans le présent, vous lancer sur chaque vague, trouver votre éternité dans chaque instant. Les fous se tiennent sur leur île d’opportunités et regardent vers une autre terre. Il n’y a pas d’autre terre, il n’y a pas d’autre vie que celle-ci».

Jour après jour, dans nos sociétés modernes, nous avons la sensation de ne pas avoir de temps ou que de faire ce qu’on aime quotidiennement est une utopie. Nous bourdonnons d’activités dans une course folle; nous nous créons des obligations de survie, respect des normes social, de nécessité de transport, d’achat, d’avancement de projets, ou de ménage de nos possessions. Nous sommes tellement occupés, presqu’artificiellement, tout en rêvant d’un avenir meilleur, que nous oublions que c’est maintenant où tout se passe. Nous oublions de nous dire « Stop! », d’avoir un face-à-face honnête, et de nous rendre compte que nous avons le choix maintenant d’être heureux. Maintenant est le temps de faire ce que nous aimons. Plusieurs grands de ce monde nous l’ont démontré, à nous de prendre nos responsabilités et d’y arriver.

Quelle est la différence entre quelqu’un qui a le meilleur temps de sa vie, et quelqu’un à qui cela lui échappe? L’appréciation du présent, des fleurs embaumant sous son nez. À partir de cela il y a divers degrés de bonheur, comme aimer davantage notre carrière et nos relations, ou d’approfondir nos passions. La notion de degrés n’est de ne pas d’avoir plus, d’activités, de matériel ou de personnes, dans notre existence, ni que nous ne pouvons atteindre les premiers niveaux enivrants tout de suite. Je trouve que plus que nous sommes prêts à laisser aller de notre attachement à une destinée matérialiste ou future, plus nous sommes heureux. Le bonheur voyage sur un chemin d’amour, de simplicité et d’éternité; il est un moment présent perpétuel. Le plus purement nous nous engageons à faire ce que nous aimons, plus il y aura des degrés avancés d’amour dans notre mode de vie. Par conséquent, nous devons commencer ici et maintenant à aimer notre vie avec passion. Êtes-vous prêt à y œuvrer aussi?

Par défaut
Citations design de vie, Design de vie, Livre L'aventure de vivre zen (Tome II), Série sur le design de vie, Techniques de design de vie, Vie de rêve

Nécessaire de design de vie (partie 3 de 4)

La troisième partie de la série d’articles sur le nécessaire de design de vie, pour commencer ou poursuivre notre vision de rêve. Elle provient du livre blogué Design de vie : une femme explore comment faire ce que l’on aime de sa vie

Articles précédents:

Nécessaire de design de vie (partie 1 de 4)

Nécessaire de design de vie (partie 2 de 4)

Sommes-nous heureux de notre vie familière, et répondons-nous à nos besoins et désirs?

Dans vingt ans vous serez plus déçus par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez. – Mark Twain

Il est un fait qu’un Koi qui est laissé dans un petit aquarium et n’est pas suffisamment nourri ne grandit que de quelques pouces, alors que dans un immense bassin, nourri à souhait, il peut atteindre quelques pieds. Cela fait réfléchir sur notre vie : à rester dans un univers familier, est-ce que je réalise vraiment mon potentiel? À l’opposé, pourquoi ne pourrait-on pas se réaliser en se contentant de peu, à l’instar de ceux qui ont fait vœux de pauvreté et aident généreusement? À chacun d’étudier ces questions, hors de ce que la société nous impose, et je les contemple en décidant vers quel cap de vie je me dirige. Je garde près mes priorités, l’amour, le bien-être et l’art, telle des planètes évoluant autour de moi, nécessaires à mon système solaire.

Une fois décidé sur notre direction, pour ne pas perdre notre rêve de vue, il est bon de se faire une carte, ou des buts visualisés qui en même temps soutiennent l’inspiration et les habitudes. J’ai décidé d’employer à nouveau une méthode qui a fait ses preuves et qui m’a aidée dans le passé, soit pour gagner des médailles en natation, avoir ma grossesse difficile de jumeaux à terme, et autres évènements positifs de ma vie : la visualisation.

La méthode a été popularisée par Dr Carl Simonton pour guérir des patients de cancer. Elle démontre que ce que l’on imagine peut arriver, guérir des cancers, et que l’on peut même l’utiliser pour s’améliorer au même rythme qu’en pratiquant des activités, comme au basketball. Il me semble y avoir une part de mythe dans la pop psychologie, peut-être qu’imaginer gagner des millions à la loterie ne se réalisera pas, mais j’aime tout de même mettre les cartes de mon côté – plus la vision de ma vie idéale est claire, plus je sais sur quoi mettre mes efforts pour la réaliser.

Dernièrement, je suis allée visiter un domaine naturel de chalets en bois rond, D’abord, pour me visualiser y vivre un jour, avec tous les sens. Je ne suis pas très matérialiste, même que je me fais reprocher de ne pas m’attacher aux choses. Un château de multiples bâtiments avec une flotte de véhicules hyper chers, ce ne sont pas mes rêves! Je préfère l’intimité, dans la nature, dans une petite maison écologique cute, comme outils pour bien vivre.

Un de mes rêves à réaliser serait de vivre dans un petit chalet en bois rond dans un intime secteur boisé, avec vue sur un lac, et y voir ma famille s’y épanouir aussi. Je me vois, un bel après-midi d’été, écrire les pieds dans l’eau chaude et limpide, pendant que les enfants font du pédalo avec leur père. Pour y arriver, j’ai mis une image de fond d’écran de la vue sur le lac d’un des chalets. Mais pour pousser la réalité à créer plus loin, je me suis créé un montage photo, que je mets comme fond d’écran (mais on peut aussi le faire en poster, ou sur le média social Pinterest), avec tous mes rêves à réaliser en ce moment. Comme finale, la mention « Tout cela, ou mieux ». Je le vois à chaque jour. Non pas que je ne suis pas heureuse maintenant, ou  que je serais malheureuse si je ne le réalisais pas, mais ça serait plaisant et c’est un rêve commun avec mon copain d’avoir un chalet. Je me rappelle de beaux étés au Lac St-Jean, un des gros lacs de la province de Québec, pendant toute mon enfance, et j’aimerais que l’on continue à faire quelque chose de semblable. Je ne veux pas m’attacher au futur, mais c’est un fait que le futur pourra être fait de plusieurs de nos intentions présentes, et ça me rend contente d’avoir cette vision à chaque jour. Des images que j’ai en tête : rire devant un feu avec des amis aussi établis sur ce domaine, la construction d’une cabane dans un arbre, des heures de randonnées pédestres rencontrant des cerfs, lièvres et renards, se laisser à la dérive sur un canot pneumatique au soleil, un hiver fait de glissades et de lectures devant le foyer dans une maison qui sent bon le pin (et le pain maison!) J’amène peu à peu ce rêve dans la réalité, et je travaille à trouver (je mets aussi mon subconscient sur le coup) une méthode pour l’atteindre. Je suggère de faire la liste de vos buts, de les mettre dans la réalité sur une carte, un film ou un autre média de votre choix, puis à commencer à faire les démarches pour les amener à votre réalité.

Mais rêver n’est pas tout, il faut apprécier le présent et ne pas vivre perdu la tête dans les nuages. Gandhi m’inspire; j’ai beaucoup de sa sagesse en tête, dont « Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu’il a. » Je trouve que la façon la plus sensée de vivre ma vie est de répondre à mes besoins, puis mes désirs (mes rêves). De participer, d’aimer ce que je fais et de me diriger vers les buts que je désire, ensuite. Parce que le futur n’est jamais certain, et tenter de le cristalliser avec des plans fixes peut nous faire perdre notre temps et passer à côté de l’essentiel. Si je sacrifie tout mes besoins pour un rêve, et qu’il ne se réalise pas, ma vie pourrait sembler tragique… De cette manière, m’endetter pour acheter un chalet en bois rond n’est pas un besoin. Réaliser ce rêve est un désir; ça serait plaisant, mais ma maison actuelle me convient pour le moment – cela aide d’avoir de la gratitude pour notre vie privilégiée, quand plusieurs rêveraient de ce que l’on a. Ce désir, je l’amène doucement dans ma réalité tout en vivant consciencieusement.

Il n’est pas toujours facile de distinguer entre un besoin et un désir. J’ai le besoin de m’accomplir, et d’aider les gens à le faire aussi, tout en utilisant mon côté sensible; j’y arrive en élevant des enfants épanouis et avec l’écriture. Un de mes désirs est d’écrire une centaine de livres, dont des best-sellers. Il y a un monde entre mes besoins et mes désirs, et franchement, seulement répondre à mes besoins, à ceux de ma famille et être une inspiration pour aider aux besoins des autres suffit. Être une auteure à succès me semble génial, et j’y travaille à chaque jour, mais ce qui me comble vraiment est de répondre à tous mes besoins, celui de faire de l’art, manger à ma faim et d’être près de ma famille par exemple. Je pourrais placer mes enfants à la garderie, publier plus de produits et écrire mes livres plus rapidement, mais je manquerais à ma famille, et j’aurais une moins bonne qualité de vie – il faut évaluer ce qu’on l’on sacrifie. Je passerais à côté de l’essentiel, et ironiquement, de ma vie de rêve. Je vis une vie de rêve, maintenant. Je veux donc répondre aux besoins essentiels, savourez le présent, humer l’air, puis viser les sommets de mes désirs en parallèle avec une mission noble en me disant : « Je vais aller dans cette direction, voir si c’est bien. Vu d’ici, cela pourrait être intéressant! » De cette manière, je suis comblée, et je prépare les conditions de succès pour mes désirs. Confucius à bien réfléchi sur ce propos : « Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne, alors qu’il réside dans la façon de la gravir. »

Il y a aussi qu’on peut être doué pour forcer les désirs à se réaliser, mais en faisant fit des circonstances, on peut se tirer dans le pied et être mal barré pour vivre sa vie de rêve – c’est une des mes leçons de vie de ne pas forcer les choses. Laissant l’explication divine ou qu’il y ait un destin de côté pour le moment, il semble y avoir dans notre univers du vrai dans le dicton « Il y a un temps pour toute chose. »

Parfois, il faut contourner un obstacle ou l’escalader. Mais plus on reste longtemps en chemin, que l’on s’assure qu’il nous rend heureux dès le départ en répondant à nos besoins essentiels, en gardant nos priorités à vue, et plus que l’on se prépare et que l’on croit à nos rêves, plus on a de chances de rencontrer des circonstances favorables pour réaliser nos désirs.

 

Par défaut
Citations design de vie, Design de vie, Techniques de design de vie

Se libérer de son passé!

se libérer de son passé, design de vie, vie de rêve

Une parenthèse pour se libérer de son passé

Qu’allez-vous faire de ce que l’on a fait de vous ?

-Jean-Paul Sartre

Il était une fois, une petite fille au grand cœur, mais qui allait à contre courant. Faisant de son mieux pour être gentille malgré le défi de grandir dans sa société, elle était une proie facile pour des jeunes au cœur sombre, qui s’en prenaient à elle pour des choses aussi futiles que des cheveux bouclés, ou des personnes en charge peu attentionnées. D’autant plus qu’elle suivait son propre rythme de tambour, elle voulait être libre d’être elle-même et elle se méfiait de ceux qui voulaient avoir une autorité sur sa vie. Rien pour gagner des concours de popularité.

On lui reprochait souvent de ne pas se conformer, on ne s’intéressait pas à elle, ou on voulait lui faire croire qu’elle valait moins que les autres. Elle connue plusieurs épisodes de violence plus ou moins cachées. C’était une blessure à chaque fois, mais la petite fille tenait bon. « Je ne sais pas encore pour quoi je suis vraiment douée, ni encore qui je suis vraiment, mais je vais tenir mon bout. Je refuse de me conformer sans bonnes raisons, de faire ce qui est mal, parce que je perdrais la seule chose que je possède : mon intégrité, ou moi-même. » Elle avait encore plus à se battre dans la vie que la majorité de ses camarades, mais au lieu que ce soit un cadeau empoisonné, elle entreprit d’en faire une rédemption, pardonner et sortir plus forte.

Plusieurs obstacles sont encore sur son chemin, comme des problèmes de santé et des événements difficiles comme perdre un enfant. Mais les connaissances sur le bien-être humain et l’amour rend sa vie plus douce et accélère la guérison. Au fil du temps, elle trouve ce pour quoi elle est douée, ce qu’elle aime et elle se réalise, encore plus forte de son passé – le prix à payer pour sa liberté et son authenticité a valu la peine; elle n’est pas prise dans une vie qu’elle n’aime pas et elle peut aller au bout de son potentiel, non retenue par les normes sociales. Elle vécut heureuse, et eût beaucoup de moments de joie qui n’auraient pas été possibles si elle n’avait pas tenu son bout.

Mon passé fut la chrysalide qui me permit de me transformer, réaliser mon potentiel pour prendre mon envol vers mes rêves, au lieu de rester prisonnière de la norme d’être prise dans une routine détestée.

Telle la fable du vilain petit canard de Hans Christian Anderson, à propos d’un petit oiseau hors du commun qui se fait harceler et ne comprend pas ce qu’il est, mais qui devient finalement un cygne majestueux, on ne peut changer ce qu’on est, mais on peut persister, s’affirmer, et devenir un être fantastique. Cependant, on peut avoir internalisé les blessures du passé. Et trainé ce boulet avec nous jour après jour, ce qui nous empêche d’être notre soi sensationnel.

La résilience est un concept qui se voit chez les enfants qui ont connus des difficultés, ou encore chez les chiens qui étaient non équilibrés. C’est une capacité étonnante de rebondir et reprendre une vie normale, en étant parfois plus fort. Cesar Millan, l’homme qui murmure aux chiens, dit qu’il est plus facile de réadapter un chien qu’un humain, car le chien vit au présent et ne s’attache pas au passé. Il peut en peu de temps redevenir épanouit si l’on comble tous ses besoins. Il peut en être de même pour nous.

D’abord, quand on est une âme plutôt gentille, on a tendance à se faire écraser car l’instinct animal persiste chez les humains, et certains s’en donnent à cœur joie. Est-ce que nous devons nous en venger? Nous devrions rester fort à la Gandhi, mais non se venger, car dans l’histoire, ce sont les malfaiteurs qui font pitié. Ils ont une croix encore plus lourde à porter. En fait, les pardonner (sans nécessairement oublier) leur donne une chance de moins être malheureux, car on internalise ce qu’on fait de mal même si on en donne une autre impression, ou qu’on tente de le cacher. Comme le dit la Règle d’or: « Faites aux autres comme vous aimeriez qu’il vous soit fait. »

Comment laisser aller son passé pour aller de l’avant dans son design de vie de rêve? D’abord en le réalisant, en l’analysant (une thérapie peut aider), en changeant de cadre de vie (comme déménager, ou rompre des relations nuisibles), en pardonnant, et en corrigeant la réalité (par exemple, non, je ne suis pas une petite fille qui ne sert à rien, mais une belle femme épanouie) à chaque occasion qu’un doute s’immisce dans notre tête. Georges St-Pierre, un champion à multiples reprises reconnu comme un des meilleurs combattants en arts martiaux mixtes, a notamment été la proie de bullies et a connu des obstacles. Il s’est rendu compte que cela lui pesait comme une brique. Il a alors pris littéralement une brique comme symbole de ses soucis, et pour s’en débarrasser, l’a lancée dans un cours d’eau. Combien d’énergie donnons-nous à nos démons qui pourrait être utilisée pour accomplir nos rêves? Il est temps de se débarrasser de cette habitude néfaste de s’accrocher à notre passé.

Apprendre de sa situation nous fait ressortir meilleur – comme selon le dicton, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Je sens qu’on est plus gentil, car on sait les effets que le mal a (si le karma existe, que le bien ou le mal qu’on fait nous reviens, c’est aussi bien comme ça!) Je suis plus respectueuse des gens, qu’ils se présentent de n’importe quelle forme et apparence;  j’essaie de voir la pépite d’or dans le cœur de chacun. On sait qui on est, et on se tient debout malgré tout. On est plus déterminé; non pas une victime, mais un survivant au cœur tendre, et même un gagnant. La gentillesse n’est pas une faiblesse, mais une habileté apprise et une marque de grandeur d’âme.

Nous pardonner aide aussi à la rédemption, c’est un poids de moins sur nos épaules. Je crois d’ailleurs que mon mal aux épaules, qui s’en va peu à peu, a été accentué pendant des années pour avoir retenu un fardeau trop longtemps. Pardonner, ou se faire pardonner, peut-être fait sur le champ, ou bien pour être plus effectifs, directement auprès des gens concernés. Par exemple, j’ai décidé par le passé de pardonner tout ce qui m’a été fait. L’effet de bien-être est immédiat, même s’il faut se rappeler souvent de ne pas retomber dans l’ancienne habitude de rester avec du ressentiment (on dit d’ailleurs qu’avaler du poison – le ressentiment – pour punir autrui n’est pas la solution). Pour celui que j’ai fait, j’ai utilisé Facebook pour retrouver d’anciens amis et leur envoyer un message de pardon.

Laisser aller son passé nous garde dans le présent pour être l’être humain de valeur que l’on souhaite. On ne choisit pas les conditions dans lesquelles on nait, mais avec le design de vie, on peut être notre meilleur soi, et choisir de donner une belle fin à son histoire.

 

Exercices

–         Qui n’avez-vous pas pardonné? Pardonnez-les maintenant, à cet instant, et ne reveniez plus à votre ressentiment. Poof (disons)! On se sent mieux, n’est-ce pas?

–         Qui avez-vous vraiment blessé? Pensez à leur dire que vous tenez à eux, et demandez à être pardonner.

–         Choisissez de laisser aller votre passé et d’avoir confiance au style de vie que vous choisissez. Soyez votre être fantastique une fois pour toutes, prenez le contrôle de votre histoire, et espérons-le, vivez heureux pour toujours!

 

Par défaut
Citations design de vie, Design de vie, Vie de rêve

Qu’est-ce que le Design de vie?

 Partie du chapitre un du livre blogué Design de vie, pour inclure le design de vie, dans sa vie

 

 design de vie faites ce que vous aimez steve jobs

Ce qui m’étonne jour après jour est que, quoiqu’en tant qu’humains nous nous ressemblons en plusieurs points, nous sommes chacun différentes merveilles du monde. Quand on voit un bébé, on comprend (ou peut-être devrions-nous le faire, si ce n’est pas le cas) que cette présence existante est un miracle de la vie et qu’elle porte en elle un potentiel époustouflant, à fleurir. Chacun de nous est d’abord épatant, unique; et chacun de nous devrait donc avoir un style de vie unique, et qui devrait nous combler.

Ce qui suit est du matériel d’université 101 sur le design de vie. Si une formation universitaire vous bloque dans votre chemin de vie,  le fait de comprendre ce que j’explique devrait vous convaincre de la faire une fois pour toutes, si vous le voulez. (Quoique pas tout le temps nécessaire, l’université, c’est possible pour presque tous; surtout si on étudie ce que l’on aime, les progrès peuvent être épatants!)

Le style de vie est une appellation globale, un paradigme pour tout ce qu’on fait et que l’on vit. Elle englobe donc tous les aspects mentionnés auparavant pour chaque individu, comme la spiritualité, les relations, ou la carrière. En bref, c’est la façon dont une personne vit.

Il reflète les attitudes d’un individu, ses valeurs ou sa manière de voir le monde. On se crée donc un sens de soi et des symboles en se créant un style de vie, volontairement ou non.

Dans le sens spécifique à la sociologie, on peut aussi socialement se classer en tant que population dans différents styles de vie. On propose même de nos jours d’utiliser cette appellation plutôt que celle de classes sociales. Il y a des appellations comme le style de vie vert, avoir des croyances et des activités qui respectent la Terre. Je pense qu’il y a du bon dans un style de vie de la sorte.

On connait aussi ceux basés sur la consommation. En fait, le terme style de vie a été mis populaire avec la culture de consommation – on achète des choses et porte des symboles pour se différencier, donc on existe et on se situe socialement. Ce n’est pas celui qui m’intéresse – un style de vie basé sur des consommations pour enrichir seulement quelques-uns, pour en obnubiler plusieurs autres, et porter notre attention sur cela au lieu d’accomplir une mission plus noble, non merci.

Encore un dernier survol théorique qui révèle un secret pratique pour notre vie, le sociologue Pierre Bourdieu a éclairé que notre habitus, un système de dispositions qui permet à un individu de se repérer dans le monde social, est défini par notre place sociale. En règle générale, les classes sociales riches valorisent un type particulier de valeurs comme la finesse, vont aimer les passe-temps réservés à cette classe – on sait que le golf est convoité par cette classe, et même privilégier un type corporel particulier reflétant leurs valeurs. À l’opposé, les classes sociales moins riches ont un autre type particulier de valeurs, et des intérêts comme la force – la boxe est plus représentée dans cette classe. Par contre, en connaissant ces faits, on peut s’en défaire et définir notre style de vie véritable avec chacun des nos intérêts authentiques. Et, pour les intéressés, en adoptant l’habitus de la classe que l’on souhaite être, on peut voir leurs attributs se réaliser.

Entre le mot Design. De nos jours, on design notre intérieur, ou notre portefeuille financier; on consulte des experts sur des aspects matériels plus qu’en conseil de vie personnel. Pourtant, le design de style de vie est intéressant, encore plus selon moi que la décoration intérieure (quoique le Feng Shui dit qu’ils sont équivalents, mais bon) parce que c’est lui qui nous fait vivre des expériences incroyables, ou non, selon les besoins de chacun. Le design de vie (design de style de vie) implique un choix conscient.

Le design de vie lucide tient compte du milieu dans lequel on vient, afin de ne pas se faire limiter par lui, et de nos aspirations, afin d’aller au bout de nos limites, de notre potentiel. Il est unique à chacun, et sujet à changement à chaque moment.

En effet, je ne crois pas qu’on puisse fixer son design de vie dans le béton, dans une routine sans droit de véto. Je crois aux habitudes, mais chacune des habitudes doit pouvoir être revues, améliorées ou refusées – sinon ce n’est que vivre son design de vie sur le pilote automatique.

Il faut prendre le volant de notre design de vie. Allez, en route! (Pour une formation à l’université peut-être?)

 

Chaque chemin commence avec le même premier pas: remplacer les assomptions.

-Timothy Ferris. auteur du bestseller La semaine de 4 heures

 

Par défaut
Citations design de vie, Design de vie, Vie de rêve

Design de vie: Commencer à vivre sa vie de rêve

design de vie de rêve

Le design de vie, pour vivre une vie de rêve, m’a toujours branchée.

D’aussi loin que je me rappelle, je voulais aller au bout de ce que je suis capable, comme dépasser les normes de ce qui était attendu des femmes.

Quand je me suis rendue compte que le monde n’est pas toujours rose, et que des masses de personnes ne sont pas heureuses, que plusieurs vivent même gravement malades ou dans des zones de guerres, je sais à ce moment que je veux aller au bout de mes capacités pour aider le plus possible à y remédier.

Commence alors mon propre design de vie de rêve, de manière consciente. Car notre mode de vie ne doit pas nuire aux autres, et le modèle de rêve américain (je n’ai rien contre les Américains, mais contre le modèle de culture dominant) a des failles; comment vivre dans l’abondance en gardant tout pour soi alors que plusieurs n’ont même pas accès à l’eau potable? Mère Térésa disait que s’il y a des pauvres, c’est qu’elle comme nous ne sommes assez généreux. Et que dire du respect de notre planète actuellement? Non, notre design de vie doit être écologiquement et socialement responsable.

Lorsqu’on est élevé par une société qui est le « monstre Dr. Jekyll et Mr. Hyde », qui a du bon mais aussi permet à des atrocités d’exister, on peut se faire contaminer et passer dans la machine à broyer les rêves, pour en ressortir en un citoyen docile, mais à l’imagination stérile; repus, mais insatisfait quand à la direction que prend sa vie et le monde.

Un professeur de mathématique du secondaire m’a affirmé qu’on ne devait pas compter à réaliser nos rêves, que la vie d’adulte nous rattrape. Il m’avait invité à lui en faire part si j’arrivais à vivre mes rêves. J’avais l’intention de lui prouver le contraire, que l’on doit faire ce qu’on aime dans la vie.

Malcom Forbes, un homme d’affaires renommé, a dit: « Quand vous cessez de rêvez vous cessez de vivre » et « La plus grande erreur que les gens font dans la vie est de ne pas essayer de gagner leur vie à faire ce qu’ils aiment le plus ». La pire affirmation qu’on peut dire à un être humain est de lui dire que ses rêves sont impossibles. Pourtant, si nos rêves ont déjà été réalisés par un autre, qui est aussi ordinairement humain, qu’ils se reproduisent est de l’ordre du possible. Cet humain ordinaire a peut-être juste osé faire l’extra-ordinaire, comme rêver grand et sortir des sentiers battus, en écoutant moins que les 6 heures de télévision moyennes et en passant plus de temps à se réaliser lui-même.

Mon beau-père affirme que nos réalisations sont faites par des humains, donc un humain est par définition capable de les faire lui aussi. Et pour ce n’a jamais été réalisé, qui sommes-nous pour jugez du potentiel des autres?

Nier qu’on peut accomplir ce que l’on est et veut, c’est se nier. En anglais, le mot impossible dit I’m possible, je suis possible. Il faut donc chasser les destructeurs de rêves et accomplir ce que l’on croit qui est possible pour nous.

Peut-être sommes-nous en général coupables de rêver trop peu et petit. Nous devrions tous rêver grand et nous accomplir.

« Si nous faisions tout ce que nous sommes capable de faire, nous en serions abasourdis. » -Thomas Edison

En sortant du secondaire, pour faire mon choix de carrière, je suis donc perdue, perdue, perdue. Mais j’ai trouvé ma mission : avoir la vie de mes rêves et aider le plus de gens possible à réaliser les leur. Une chance, cette mission peut prendre différents visages de carrières. Il reste encore à trouver celle qui me va le mieux, et qui est le plus efficace.

Et la carrière n’est qu’une partie du design de vie; on peut aussi designer tous les autres aspects de notre vie, pour nager dans le plus de bonheur possible, et le propager – car les recherches démontrent que les gens heureux sont bons (source: le livre The Happiness Project).

Être sortie de cette période de ma vie m’aide à guider en retour, parce que je connais le sentiment de ne pas savoir quoi faire de sa vie, puis comment s’en sortir le plus vite et avec le plus de sens possible, maintenant. J’ai aussi étudié le « monstre », pour mieux me comprendre – savoir qui je suis sans l’ombre de la société – et comment on peut l’utiliser pour accomplir nos rêves.

Maintenant sociologue, et écrivaine, je prends mon envol, et je peux vous montrer comment vous pourriez faire votre design de vie consciente – bonne pour le monde – et rêvée – bonne pour vous.

J’écris depuis quelques années sur des sites anglophones et un livre sur le design de vie en anglais nommé Do What You Love : How to Live Your Dreams Starting Today (Faites ce que vous aimez : Comment vivre vos rêves dès aujourd’hui), car c’est la langue la plus universelle. Mais je suis Québécoise et je veux aider les gens autour de moi, dont beaucoup ne parlent pas anglais, alors j’aimerais faire de la langue française mon nid, d’où par tous mes projets.

Je crée donc ce site où je vais mettre des extraits de mes livres gratuitement, dont celui nommé ci-haut au fil de la traduction. Si le site est populaire, et merci de vous y inscrire puis de le faire connaître si vous êtes d’accord, j’aimerais écrire mes futurs projets pour vous en premier.

Intro au design de vie

Pour vous laisser tout de suite quelque chose à dévorer, voici par où je commencerais personnellement à faire mon design de vie de rêve.

Répondre à ces questions de design de vie

  • Est-ce que vous êtes au bout de votre potentiel? Si vous ne vous sentez pas accomplis, ou vous n’utilisez pas tout votre potentiel, rêvez à des alternatives ou des projets additionnels.
  • Quels sont vos rêves? Peut être que vous avez des rêves, mais vous ne savez pas comment les réaliser. Pour le moment, écrivez-les. Donnez-vous la permission de rêver grand – on ne peut pas réaliser ce que l’on n’entrevoit même pas la possibilité. Essayez de visualiser les tâches que vous devriez faire pour y arriver. Puis, faites-en à chaque jour. Mon truc est de réaliser au moins 3 tâches de travail importantes à chaque jour.
  • Quels sont vos talents? Un talent est un cadeau pour vous et l’humanité. Très souvent, on aime faire ce pour quoi on est doué et les gens l’apprécient. Faites la liste de vos talents et trouvez comment les intégrer à votre vie et carrière.
  • De quoi le monde a besoin selon vous, et comment vous pourriez aider avec vos talents? Répondre à un besoin avec ses talents est une formule simple de succès.
  • Est-ce que vous avez des attentes irréalistes et ne vous rendez pas compte de votre bonheur? Peut-être que vous avez déjà amplement de quoi être heureux et vous ne vous rendez pas compte de votre chance, d’avoir un endroit où vivre sécuritaire, une famille qui vous aime. Essayez d’être plus heureux et d’apprécier ce que vous avez. Est-ce que ce que vous voulez de surplus vous semble être de l’avidité, de la gourmandise? Pourriez-vous diminuer vos besoins et aider plus autour de vous, ou donner de votre fortune?
  • Si c’était votre dernière journée sur Terre, que voudriez-vous faire, qui donnerait un sens à votre existence? C’est une question à se poser à chaque matin, comme le faisait Steve Jobs, le visionnaire d’Apple.
  • Quelles améliorations pourriez-vous faire dès maintenant pour être plus heureux, et bon? Maintenant est le bon moment pour vivre la vie de vos rêves.

Bilan de bonheur

  • Vous trouvez-vous heureux et bon? Séparez une feuille ou un document Word en 3 colonnes, une « J’aime » pour ce que vous aimez dans votre vie, une « Je n’aime pas », et la dernière pour des « Solutions », à court ou long terme à l’aide des questions ci-haut. Laissez-vous le temps d’y penser, et noter ce qui vous vient à l’esprit, même si c’est étonnant. Avec l’information sur le site et votre dédiement, vous trouverez sûrement le moyen d’avoir le meilleur design de vie pour vous.


Design de vie de rêve : Bilan de bonheur

J’aime

Je n’aime pas

Solutions

 

  • Évaluer sur 10. Un autre exercice, suggéré par Jack Canfield, auteur de la série Bouillon de poulet pour l’âme, est de coter sur 10 votre journée, votre relation avec votre conjoint (ou lui demander de faire de même), pour pouvoir vous améliorer.

 

Abonnement au design de vie

Je vous invite donc à devenir un architecte de vos rêves, vous aussi. Merci de vous inscrire à l’infolettre, vous recevrez tous les articles (qui sont des parties de mes livres en écriture) sur le design de vie par courriel, et à me suivre sur Facebook et Twitter, pour des informations sur le design de vie de rêve au quotidien. Vous pouvez aussi visiter le site anglophone débordant d’articles sur le design de vie, et d’extrait de mon livre en français à venir.

Merci de partager dès maintenant les informations du site avec les outils sociaux. Au plaisir de créer avec vous votre design de vie rêvée!

 

Marie-Eve Boudreault

DesignDeVie.com

DoWhatYouLoveJourney.com

 

Par défaut